La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Marc Jeancourt

Marc Jeancourt - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 septembre 2008

Ouverture de la Piscine

A partir de la rentrée 2008, le Théâtre Firmin Gémier d’Antony déploie ses propositions dans trois lieux : la salle du Théâtre Firmin Gémier, l’Espace Cirque à Antony et Le Théâtre La Piscine, à Châtenay-Malabry, salle reconstruite et confiée aux bons soins de l’équipe réunie autour de Marc Jeancourt, directeur depuis 2001 du Théâtre Firmin Gémier.

Quelle est l’histoire de La Piscine ?
Marc Jeancourt : A l’origine, c’était une grande piscine publique créée sous le Front Populaire. En 1978, Le Théâtre du Campagnol y établit ses quartiers pour y répéter avant que le lieu ne soit transformé en Centre Dramatique National dans les années 80, sous la direction de Jean-Claude Penchenat. Vinrent ensuite d’autres directeurs et d’autres projets jusqu’à ce que la ville de Châtenay-Malabry décide, il y a cinq ou six ans, de tout rénover en conservant quelques traces emblématiques du passé, comme l’entrée ou le pédiluve. L’architecte Nicolas Michelin a conçu un bâtiment qui regroupe le Conservatoire de musique et de danse et le Théâtre de La Piscine. C’est un endroit très moderne, chaleureux, coloré, agréable à fréquenter. C’est vraiment un endroit à découvrir !
 
Comment avez-vous pris part à ce projet ?
M. J. : Nous avons participé à la fin du chantier, depuis environ deux ans. Nous y déployons un projet qui consiste à faire vivre une seule entité à travers trois lieux : le Théâtre Firmin Gémier à Antony, la Piscine et l’Espace Cirque dans les quartiers sud d’Antony, le seul des trois lieux dédié à une seule discipline, à savoir le cirque contemporain sous chapiteau. Le Théâtre Firmin Gémier et La Piscine sont comme les deux salles d’un même théâtre mais distantes de trois kilomètres. Seuls les critères techniques décideront du lieu de programmation des spectacles. Chaque salle aura un rôle structurant sur son territoire avec en même temps une vraie mobilité du public entre les deux lieux.
 
« C’est un endroit très moderne, chaleureux, coloré, agréable à fréquenter. »
 
Que va changer l’ouverture de La Piscine dans votre programmation ?
M. J. : Sur le plan artistique, j’ai la possibilité d’accueillir plus de spectacles car je suis débarrassé des contraintes techniques qu’impose la salle du Théâtre Firmin Gémier, notamment quant à la hauteur. Je vais aussi pouvoir développer la programmation musicale car la salle de La Piscine est modulable et peut se transformer en salle de musique actuelle. Pour la danse, les choses vont aussi être plus simples. Dans la petite salle, le pédiluve, on organisera tous les jeudis un concert de chanson, de musique du monde, de jazz, parfois de classique.
 
L’ouverture de La Piscine peut-elle changer la relation avec le public ?
M. J. : Oui, car La Piscine va être un lieu de travail et de répétition pour les artistes. Loin de vivre dans un bunker, je voudrais qu’ils réfléchissent sur leur rapport avec le public en échange du prêt de la salle. Je voudrais que se multiplient les possibilités de rencontres avec le public : assister aux répétitions, participer à des stages. Certaines choses seront prévues à l’avance et d’autres s’organiseront de façon plus spontanée, dans le cadre du partenariat avec les artistes.
 
Propos recueillis par Catherine Robert


Théâtre Firmin Gémier, place Firmin-Gémier, 92160 Antony ; tél. 01 41 87 20 88 / La Piscine, 254, avenue de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry. Renseignements sur www.theatrefirmingemier-lapiscine.fr

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre