La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Macbeth

Macbeth - Critique sortie Théâtre Marseille Théâtre Gyptis
Crédit photo : Stéphane Durel Légende photo : Françoise Chatôt met en scène « la pièce écossaise » !

Théâtre Gyptis / de Shakespeare / mes Françoise Chatôt

Publié le 18 décembre 2012 - N° 205

Françoise Chatôt met en scène la plus courte des tragédies shakespeariennes, course à la mort sous l’aiguillon du remords, comme une « fable érotique et tragique sur la corruption du monde par le mal »

Celle que les acteurs anglais appelle la « pièce écossaise », parce que la nommer porte malheur et parce qu’il ne faut pas provoquer les forces maléfiques qui guident les protagonistes monstrueux de cette tragédie sanglante, est une parabole épouvantable sur la soif inextinguible et absurde du pouvoir, dont l’inflation conduit à la folie et à la mort. Mais, remarque Françoise Chatôt, « cette pièce qui semble de prime abord une fable tragique sur le pouvoir se révèle être aussi, plus fondamentalement, celle de la corruption du monde par le mal, jusqu’à sa destruction totale ». D’un cosmos initial ordonné, où le courage est au service de la vertu, on passe à un chaos terrifiant, le mal « contaminant petit à petit un monde lumineux pour le rendre aux ténèbres ». Le valeureux Macbeth, courageux et loyal, devient un tyran sanguinaire et brutal pour continuer de plaire à sa femme : par peur de paraître impuissant, autrement dit, par amour, il devient surpuissant par le crime.

De l’harmonie au chaos

« Une mise en scène rêvée agirait comme si un monde clair et merveilleux se transformait en une boule noire qui roule irrésistiblement et de plus en plus vite vers son explosion finale », dit Françoise Chatôt, qui guide l’équipe artistique qu’elle a réunie autour de ce projet, par ce vers extrait de l’acte I : « Le clair est noir, le noir est clair ». Noir, argent et rouge pour les costumes, cadavres amoncelés sur un noir terreau, pluie et boue, coassement des corbeaux et scansion au gong des étapes de cette course au néant : tout participe à accélérer la spirale du pourrissement. Alain Aubin a composé une musique originale qui offre un décor sonore à la mise en scène de la codirectrice du Théâtre Gyptis.

Catherine Robert

A propos de l'événement

Macbeth
du Mardi 22 janvier 2013 au Samedi 9 février 2013
Théâtre Gyptis
136, rue Loubon, 13003 Marseille
Du 22 janvier au 9 février 2013. Mardi, vendredi et samedi à 20h30 ; mercredi et jeudi à 19h15. Tél. : 04 91 11 00 91. Coproduction Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre