La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Lucia Bensasson

Lucia Bensasson - Critique sortie Théâtre
crédit photo : Anne Lacombe

Publié le 10 juin 2008

Médée Kali : Le parcours d’une héroïne multiple et mystérieuse

Sous la direction de Jean-François Dusigne, Lucia Bensasson interprète Médée Kali de Laurent Gaudé : une avancée à travers les troubles intimes d’une femme en souffrance.

« J’ai découvert Médée Kali à l’occasion d’un atelier de recherche sur le jeu qui a eu lieu à l’ARTA1, atelier consacré à l’exploration de la dramaturgie de Laurent Gaudé. C’est à ce moment-là que j’ai lu l’ensemble des œuvres de cet auteur, ses textes de théâtre comme ses romans. Et, lorsque j’ai découvert Médée Kali, pièce construite autour d’une figure de femme multiple, mystérieuse, j’ai été profondément saisie par sa force, par son ampleur et son pouvoir de suggestion. Car le personnage créé par Laurent Gaudé est très énigmatique. A la fois Médée, Kali, Méduse, cette femme incarne également la figure d’une étrangère accomplissant un parcours dans un pays qui n’est pas le sien, réalisant un voyage vers la terre où elle a laissé le corps de ses enfants, qu’elle a elle-même tués. Hantée par l’obsession d’un rituel à accomplir, elle revient pour mettre un point final à sa vengeance, à son ressentiment. C’est sans doute, pour elle, l’unique façon de faire cesser ses angoisses.
Une vengeresse poursuivie par son destin
Elle entretient aussi un rapport très ambigu avec un homme qui la suit, qui pourrait être Persée. Elle se laisse rattraper tout en le tenant un peu à distance. Elle le désire, joue avec le danger qu’il représente, car elle sait qu’il est son ennemi, qu’il est celui qui, peut-être, va la décapiter. Mais cet homme est aussi le destin qui la poursuit, qui lui demande d’aller jusqu’au bout de sa rage. J’ai travaillé ce rôle en ne cherchant surtout pas à être Médée. Jean-François Dusigne et moi-même ne voulions pas trop penser au mythe : à travers son écriture épique et poétique, Laurent Gaudé y pense pour nous. Nous n’avons donc pas tenté d’incarner l’une ou l’autre des possibilités de ce personnage. Car, finalement, cette héroïne est peut-être tout simplement une femme comme une autre, et cette histoire ne se déroule peut-être que dans sa tête. Rien n’est figé dans Médée Kali. Chacun peut interpréter à sa façon, en laissant libre cours à ses propres intuitions, le parcours de cette femme en souffrance. »
Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat


1Association de Recherche des Traditions de l’Acteur, dirigée par Lucia Bensasson et Jean-François Dusigne.
Médée Kali, de Laurent Gaudé ; mise en scène de Jean-François Dusigne ; partition musicale et scénographie sonore d’Olivier Marcaud et Frédéric Ligier. Du 19 au 29 juin 2008, à 20h30. Théâtre du Soleil, Cartoucherie, Route du Champ-de-Manœuvre, 75012 Paris. Réservations au 01 43 98 20 61.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre