Théâtre - Entretien

Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne

Sophie Paul Mortimer pendant une répétition du spectacle © Richard Baltauss

Théâtre de Vanves / texte Jean-Luc Lagarce / mes Roger-Daniel Bensky, Sophie Paul Mortimer et Gerald Karlikow

La comédienne Sophie Paul Mortimer met en scène et interprète la célèbre pièce de Jean-Luc Lagarce, inspirée par le manuel de la baronne Staffe, dans un seule en-scène aussi burlesque qu’extatique.

« Ce manuel aurait pu être écrit par ma grand-mère ! »

 

Pourquoi avoir eu envie de monter ce texte ?

Sophie Paul Mortimer : J’ai appris à connaître les textes de Jean-Luc Lagarce par mon metteur en scène de Dom Juan, Jean-Louis Grinfeld, qui a été son ami et son acteur pendant 10 ans. Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne est une pièce très drôle. Dès le début, j’ai accroché à ce texte, à sa poésie, mais je le trouvais difficile parce qu’il se présente comme une grande leçon. Je sentais le piège de la grande conférence. J’ai donc rebondi autrement, par exemple en confiant la dramaturgie à Roger-Daniel Bensky, critique et professeur à la Georgetown University à Washington – là où nous avons créé la pièce avec également Gérald Karlikow à la mise en scène et aux lumières. Plus on me faisait comprendre que c’était un texte à objectiver, plus je construisais le personnage de la Dame en rose, de la marraine, comme quelqu’un en « multiples extases », selon l’expression de Roger-Daniel Bensky.

Il semble en effet qu’au burlesque de la pièce vous ayez ajouté un élément de l’ordre de l’extase.

S. P. M. : Il y a d’abord eu l’idée de Roger-Daniel Bensky sur la profération de règles à la manière de la pythie de Delphes. S’est greffé aussi quelque chose de personnel : le début du texte, la façon dont Jean-Luc Lagarce a écrit les fiançailles, leur souffle, leur respiration, m’ont littéralement emportée dans quelque chose de très familier. J’ai retrouvé des impulsions que j’ai connues enfant : tout ce manuel aurait pu être écrit ma grand-mère ! Cela m’a amenée à une espèce de surexcitation. J’ai aussi décidé que j’aurais un costume d’opéra qui permettait de rejoindre les codes de la statuaire grecque. On n’est donc pas dans la conférence mais on reste dans l’énonciation des règles, qu’a très certainement voulue Lagarce, et dans une extase, une folie, un grand mouvement lié au drapé et à la chorégraphie de la robe, tout cela baigné dans les lumières incroyables de Gerald Karlikow.

La musique, très variée, tient une place importante. Comment avez-vous opéré vos choix ?

S. P. M. : Le début de la pièce est très morbide. Il me semblait que pour ne pas le plomber, il fallait sortir du premier degré. Cela m’a fait penser à une scène fondatrice des Marx Brothers au grand magasin où Groucho explique comment vendre un berceau sur « Rock-a-bye-Baby ». Cette comptine de mort très joyeuse sur un berceau et un bébé qui tombent est chantée sans ciller par Virginia O’Brien. Elle devient un leitmotiv dans notre mise en scène. S’ajoutent des musiques contemporaines du manuel de la baronne Staffe – il date de 1868 – comme la Valse de Juliette ou la Nuit de Walpurgis de Gounod.

 

Entretien réalisé par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne
du Lundi 28 mai 2018 au Mercredi 30 mai 2018
Théâtre de Vanves - Panopée
11 Avenue Jacques Jezequel, 92170 Vanves

à 20h30. Tél. : 01 41 33 93 70.


Mots-clefs :, , , ,

A lire aussi sur La Terrasse

Théâtre - Agenda

Eden Teatro

Après Le Cirque équestre Sgueglia en 2015, [...]

Eden Teatro : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction