La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Les Barbares

Les Barbares - Critique sortie Théâtre Saint-Denis La Plaine. Théâtre Gérard Philipe
Crédit photo : Julia Seguin Légende photo : Quand la barbarie se joue à la maison…

Gros plan
Théâtre Gérard Philipe
Théâtre Pôle Nord

Publié le 20 avril 2013 - N° 209

Le Théâtre Pôle Nord déloge la barbarie planquée dans les jointures de la civilité.

C’est en Ardèche, loin des tumultes venteux et des fièvres du parisianisme, que Lise Maussion et Damien Mongin ont planté leur repère pour fonder le Théâtre Pôle Nord. La capitale et ses trépidations, les institutions et leur prestige, ils connaissent. Ils se sont d’abord croisés au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, intégré pour Lise Maussion en 2003, après la fac d’arts du spectacle de Rennes et l’Ecole Supérieure de Montpellier, et en 2004 pour Damien Mongin, après quelques escales dans différents cours, écoles et conservatoires d’arrondissement à Paris. Puis ils ont rejoint la bande de Sylvain Creuzevault, participé à l’aventure de Baal et du Père Tralalère. La quête d’un rapport plus direct avec les gens, d’un dialogue plus sincère avec la vie… bref, l’envie d’ailleurs, de vivre autre chose et autrement, les porte au cœur d’un territoire nouveau à explorer. Ce qu’ils font avec Sandrine (La destinée d’une trieuse de verre), leur première création, qu’ils jouent de villages en villages, sillonnant la région avec un camion, beaucoup de plaisirs et autant de fatigue. Ils posent alors les lignes de force d’une écriture qui naît à même le plateau, à force d’improvisations, de recherches, à partir du rien, du vide, de l’errance, qui fouettent l’instinct de survie du comédien et l’obligent à inventer 

Ecriture collective

Leur geste, aiguisé par la conviction politique d’un théâtre en prise avec le monde et, sans doute aussi, par une conscience du service public de la culture, touche en plein cœur l’humain dans les replis blessés de son humanité et pointe une société qui broie machinalement chaque jour un peu plus la communauté. Surgissent ainsi « Les Barbares »… Tramée comme un polar, l’histoire commence tranquillement par un soir d’été, dans la maison de campagne de Ludovic, collectionneur d’art rongé par l’ennui. Attablés avec lui, deux comparses. Tous trois attendent le quatrième convive, qui pourrait bien mal finir… Car dans le souffle de la nuit gronde un chant terrible : « Nous serons les barbares / Ceux qui n’avaient pas pu / Rester les mis à part / D’un monde qui n’aime plus. »…

Gwénola David

A propos de l'événement

Les Barbares
du Mardi 14 mai 2013 au Samedi 18 mai 2013
Théâtre Gérard Philipe
59 boulevard Jules Guesde, 93200 Saint-Denis
Du 14 au 18 mai 2013, à 20h, relâche dimanche et lundi. Dans le cadre du festival Vi(ll)es. Tél. : 01 48 13 70 00.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre