La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Les amours de Zelinda et Lindoro d’après Goldoni, traduction Ginette Herry, mise en scène Muriel Mayette-Holtz

Les amours de Zelinda et Lindoro d’après Goldoni, traduction Ginette Herry, mise en scène Muriel Mayette-Holtz - Critique sortie Théâtre Paris La Scala
© Cyril Giroux Les amours de Zelinda et Lindoro.

d’après Goldoni / traduction Ginette Herry / mise en scène Muriel Mayette-Holtz

Publié le 20 août 2021 - N° 291

Muriel Mayette-Holtz propose un chatoyant Feuilleton Goldoni en trois parties, dont nous avons vu le premier opus, une comédie alerte et joyeuse où l’amour se heurte à une foule d’obstacles. 

Il y a longtemps que Muriel Mayette-Holtz souhaitait monter cette trilogie, condensée et traduite par Ginette Herry, écrite lors de l’exil en France de Goldoni qui fut décrié à Venise pour s’être éloigné de la commedia dell’arte en optant pour une forme de réalisme. Vive, fluide et rythmée, la mise en scène laisse voir les ressorts comiques mais aussi toutes les ambivalences et les caprices du sentiment amoureux. Le désir s’avère ici complexe, sinueux… soit très contemporain ! Avocat aguerri et fin observateur, Goldoni est en effet un expert du comportement humain. Comme le confirment les épisodes suivants, La Jalousie de Lindoro et Les Inquiétudes de Zelinda, les personnages sont la proie d’incertitudes et d’élans contraires. « L’amour, la crainte, la jalousie m’accablent », confie ainsi Lindoro. Dès le début de la pièce, Zelinda et Lindoro affirment leur amour. Elle, orpheline bien née, vit dans la maison de Don Roberto, qui l’aime d’un tendre amour paternel. Elle y est femme de chambre. Lindoro, également de bonne famille, a quitté le nid familial afin de se rapprocher de Zelinda en se faisant engager chez Don Roberto en qualité de secrétaire. L’intendant Fabrizio mais aussi Flaminio, le fils de Roberto, sont également épris de Zelinda.

Incertitudes et élans contraires

Joséphine de Meaux et Félicien Juttner, deux des anciens élèves de la metteure en scène, interprètent brillamment les amoureux, que Muriel Mayette-Holtz souhaite ambigus et cérébraux, loin des clichés. Si Zelinda fait chavirer les cœurs, c’est pour ses qualités humaines plus que pour l’éclat de ses yeux. Deux acteurs du Théâtre de Liège, Charlie Dupont et Tania Garbarski, incarnent avec beaucoup de piquant et de finesse Roberto et sa seconde épouse Eléonora. Issus de la troupe du Théâtre National de Nice, Augustin Bouchacourt, Frédéric de Goldfiem, Jonathan Gensburger, Pauline Huriet, Thibaut Kuttler, Ève Pereur, Ahmed Fattat et le musicien François Barucco s’en donnent à cœur joie, d’autant que tous les rôles ont leur importance. En complicité avec le public, des thématiques éternelles entrent en jeu : la jalousie, l’argent, la liberté féminine. Agrémenté de quelques images projetées de la plus italienne des villes françaises, le décor épuré et élégant laisse place aux corps, aux mots qui expriment sans fard le ressenti des uns et des autres. Au centre, une méridienne accueille les confidences, dissimule ou expose, en parfait accessoire théâtral et en divan freudien. Malgré les obstacles au bonheur, la comédie rythmée de chants est une feel good play idéale en cette rentrée.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Les amours de Zelinda et Lindoro
du Mercredi 8 septembre 2021 au Dimanche 3 octobre 2021
La Scala
13 bd de Strasbourg, 75010 Paris.

Partie 1 les 8, 11, 15, 22 et 29 septembre à 19h. Partie 2 les 9, 11, 16, 23 et 30 septembre à 19h, partie 3 les 10, 11, 17, 24 septembre et le 1er octobre à 19h. Intégrale possible les samedis et dimanches sauf le 12, début de chaque volet à 15h, 17h et 19h. Tél : 01 40 03 44 30. Durée de chaque partie : 1h20. Spectacle vu au Théâtre National de Nice en mai 2021.


Également au ThéâtredelaCité à Toulouse du 8 au 10 octobre, au Théâtre Liberté à Toulon du 20 au 22 octobre, au Théâtre de Liège du 27 au 29 octobre, au Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence du 10 au 14 novembre, au Théâtre La Criée à Marseille du 8 au 10 décembre, Au Théâtre National de Nice , Partie I du 15 au 21 décembre, partie II du 16 au 22, partie III du 17 au 23, intégrale le 18.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre