La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

L’Enfant que j’ai connu, texte d’Alice Zeniter, mise en scène de Julien Fišera

L’Enfant que j’ai connu, texte d’Alice Zeniter, mise en scène de Julien Fišera - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre Dunois

Théâtre Dunois

Publié le 17 décembre 2021 - N° 295

Nathalie Couderc est de celles que seule la mort peut faire taire. Elle ne s’excuse pas, elle ne se cache […]

Nathalie Couderc est de celles que seule la mort peut faire taire. Elle ne s’excuse pas, elle ne se cache pas derrière sa douleur, elle n’appelle pas au calme. Elle a dit devant les micros « Je ne pensais pas que la police pouvait tuer des enfants blancs ». Elle a ainsi mis le feu aux poudres et elle attise le brasier de son souffle puissant. Son fils est mort. Tué par un policier. Elle pensait – comme nous tous – que le malheur est réservé aux autres. Elle croyait que son fils n’aurait pas à subir ce que d’autres victimes, que leur destin social semblait prédisposer à l’être, avaient subi avant lui dans le silence médiatique et politique qui préfère éviter les vagues sans voir monter la tempête. Nathalie Couderc est seule et son fils est mort. Le policier qui l’a tué pendant la manifestation à laquelle il participait a bénéficié d’un non-lieu. Alors elle hurle…

Entre brûlot et flambeau

« Dans la voix de la mère qui s’élève pour essayer de dire quelque chose après la mort, après la déflagration, il y a des chiffres, des odeurs, de la confiture, des acronymes, la tiédeur d’un petit corps blotti contre soi et des images regardées en boucle de voltigeurs. » dit Alice Zeniter qui a écrit ce texte à la demande de Julien Fišera qui le met en scène. La parole de la mère est à la fois le tombeau poétique du fils et le récit de la métamorphose de sa mère. « Elle est en mouvement, dix fois plus vivante dans la lucidité et la douleur qu’elle ne l’avait été auparavant. C’est sa façon à elle de faire son deuil, en dehors des formes de rituel imposées. C’est une parole dérangeante » que prend en charge la comédienne Anne Rotger avec la fougue et l’âpreté des survivants, la virulence et la tendresse des résistants.

Catherine Robert

A propos de l'événement

L’Enfant que j’ai connu
du mardi 1 février 2022 au samedi 12 février 2022
Théâtre Dunois
7 rue Louise-Weiss, 75013 Paris.

Du lundi au jeudi à 19h ; vendredi et samedi à 20h. Tél. : 01 45 84 72 00. A partir de 15 ans.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre