La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Entretien / Victor Julien-Laferrière

Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière joue en création mondiale la version révisée de Outscape, concerto pour violoncelle et orchestre de Pascal Dusapin.

Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière joue en création mondiale la version révisée de Outscape, concerto pour violoncelle et orchestre de Pascal Dusapin. - Critique sortie Classique / Opéra Paris Théâtre des Champs-Élysées
Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière © Jean-Baptiste Millot

THEATRE DES CHAMPS-ELYSEES / MAISON DE LA RADIO
Entretien Victor Julien-Laferrière

Publié le 15 décembre 2020 - N° 289

Nouvelle tête d’affiche de la richissime scène française du violoncelle, Victor Julien-Laferrière, qui vient de fêter ses 30 ans, a connu la consécration internationale en remportant en 2017 le premier prix du Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique. Plus près de nous, il a été distingué comme « Soliste de l’Année » aux Victoires de la musique classique 2018. Son année 2021 débute avec deux rendez-vous parisiens, le premier, chambriste, aux Concerts du Dimanche Matin, le second à Radio-France dans le cadre du festival « Présences » pour la création mondiale d’un concerto de Pascal Dusapin.

Les « Concerts du dimanche matin » vous sont fidèles depuis quelques saisons. Êtes-vous très influencé par « l’ambiance » du lieu dans lequel vous jouez ?

Victor Julien-Laferrière : Je suis surtout influencé quant au choix du programme et de mon partenaire par les liens tissés avec un organisateur, une salle et son public. Il me semble que cette optique permet davantage les conditions d’une écoute centrée sur les œuvres composant le programme, plutôt que sur la découverte d’un artiste mis dans la position de faire avant tout la démonstration de ses qualités. En tant que Parisien, cette série des « Concerts du Dimanche Matin » est celle où j’ai, pour le répertoire de musique de chambre, le plus de souvenirs de jeunesse en tant qu’auditeur !

« J’ai une solide culture de la découverte de nouvelles musiques et j’adore m’y frotter ! »

L’autre concert parisien important de ce début d’année se déroulera dans le cadre du festival « Présences » où vous jouerez en création mondiale la version révisée de Outscape, concerto pour violoncelle et orchestre de Pascal Dusapin. Pouvez-vous nous parler de cette aventure ?

Victor Julien-Laferrière :  Tout est enthousiasmant dans ce projet : créer cette version de l’œuvre de Pascal Dusapin, dans les conditions d’écoute d’un festival de musique contemporaine, avec des partenaires tels que l’Orchestre National de France et la cheffe Kristiina Poska est un bonheur ! J’ai apprécié d’avoir eu plus de temps que d’habitude, pendant le deuxième confinement, pour m’immerger dans cette partition. Pour la petite histoire : la première fois que j’ai joué une œuvre de Pascal Dusapin, c’était un duo pour violoncelle et clarinette lorsque j’avais 12 ans, avec mon père !

Quelle place tient la musique contemporaine dans votre univers et vos désirs musicaux pour l’avenir ?

Victor Julien-Laferrière :  Je n’envisage pas qu’elle ne fasse pas partie de mon quotidien de violoncelliste et je l’intègre autant que possible à mes programmes de récital, c’est-à-dire autant que les organisateurs, ou par extension le public, me le permettent ! Si je n’ai pas à mon goût une culture suffisamment étendue de la musique des 50 dernières années, en dehors du répertoire que j’ai personnellement abordé, j’ai en revanche une solide culture de la découverte de nouvelles musiques et j’adore m’y frotter ! Ce sera le cas par exemple le 5 mars prochain où je jouerai le concerto de Wim Henderickx avec l’orchestre symphonique d’Anvers, puis en avril pour la création avec l’Orchestre National d’Ile-de-France (où j’ai été accueilli récemment comme artiste en résidence) des trois concertos pour violoncelle écrits par les finalistes du concours de composition « Île de création ».

 

Propos recueillis par Jean Lukas.

A propos de l'événement

Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière joue en création mondiale la version révisée de Outscape, concerto pour violoncelle et orchestre de Pascal Dusapin.
du Dimanche 10 janvier 2021 au Dimanche 10 janvier 2021
Théâtre des Champs-Élysées
15 avenue Montaigne, 75008 Paris

à 11h. Tél : 01 49 52 50 50. Places : 15 € (moins de 26 ans) à 30 €. Œuvres de Schumann, Brahms, Fauré et Poulenc, avec Maxim Emelyanychev au piano.


 


Maison de la Radio, 116 avenue du Président Kennedy, 75016 Paris. Jeudi 4 février à 20h. Tél. : 01 56 40 15 16. Places : 7 à 16 €. Au même programme : œuvres de Eric Tanguy, Nina Senk et Pascal Dusapin. Avec l’Orchestre National de France (direction Kristiina Poska).


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra