La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Le Viol de Lucrèce

Le Viol de Lucrèce - Critique sortie Classique / Opéra

Les jeunes solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra présentent Le Viol de Lucrèce, superbe opéra de chambre de Britten à l’Athénée du 26 au 30 juin.

Publié le 10 juin 2007

L’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris présente l’opéra de chambre de Benjamin Britten, une œuvre remarquable à découvrir en compagnie de l’Ensemble de Basse-Normandie dans une mise en scène de Stephan Taylor.

Dès 1945 avec Peter Grimes, Benjamin Britten (1913-1976) s’est imposé comme une figure incontournable de l’opéra au 20e siècle. S’il reconduira plus tard, dans Billy Budd notamment, le modèle du grand opéra, il s’est peut-être surtout illustré par la composition d’œuvres pour effectifs réduits, sans que cela nuise – bien au contraire – à leur intensité dramatique. Le Viol de Lucrèce (1946) est le premier de ces ouvrages. Sur un livret composé en vers par Ronald Duncan, Benjamin Britten renoue avec la tradition de l’opéra des 17e et 18e siècles, laissant au texte tout son pouvoir d’expression. L’efficacité dramatique est assurée par le rôle du double chœur (masculin et féminin), qui, à la façon du théâtre antique, conduit la narration (l’approche de Tarquin vers l’appartement de Lucrèce au début de deuxième acte est un sommet absolu de l’art dramatique). Elle est renforcée par l’économie de moyens : douze instrumentistes en plus du pianiste et chef d’orchestre soutiennent les huit voix. Légère par l’effectif mais d’une profondeur dramatique exceptionnelle, l’œuvre est une formidable école pour les jeunes interprètes et une parfaite occasion de découvrir les pensionnaires de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra