La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Le Suicidé (comédie russe)

Le Suicidé (comédie russe) - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Philippe Delacroix Légende : « Le Suicidé, une comédie loufoque et métaphysique de Nicolaï Erdman. »

Publié le 10 janvier 2012 - N° 194

A la tête d’une troupe de dix-huit comédiens, Patrick Pineau met en scène Le Suicidé, pièce de Nicolaï Erdman dont il interprète le rôle-titre. Un spectacle de troupe qui rejoint la cocasserie foraine d’un théâtre profondément populaire.

Né à Moscou en 1900, Nicolaï Erdman est auréolé du triomphe de sa première pièce, Le Mandat (créée en 1925 et jouée plus de 350 fois, avant d’être reprise dans toute l’Union soviétique), lorsqu’il donne à lire son deuxième texte de théâtre, Le Suicidé, au célèbre metteur en scène Vsevolod Meyerhold, en 1928. Mais la pièce est censurée par le pouvoir stalinien qui, dès cette période, s’enfonce dans la dérive totalitaire que l’on connaît. Ce n’est qu’en 1982, douze ans après la mort de l’écrivain, que Le Suicidé est pour la première fois représenté sur une scène soviétique. Si cette œuvre a connu une aussi longue période de disgrâce, c’est qu’elle ne se contente pas de brosser le tableau cocasse d’une communauté humaine. Elle parle également du peuple dans ses rapports au politique, dénonçant le régime d’oppression qui règne alors en URSS. L’histoire de ce « suicidé », de ce chômeur qui, suite à une envie de saucisson, se voit enfermé dans l’annonce d’un suicide récupéré par les défenseurs de diverses causes, mène à une spirale aux accents loufoques et métaphysiques.
 
Folie, vertige et plaisir du jeu
 
« Ce tourbillon de folie part toujours de la vérité pour aller vers le jeu, fait remarquer Patrick Pineau. Nous sommes embarqués dans un vertige incroyable, dans cette pièce où l’on ne parle que du quotidien, mais d’une façon décalée et fictionnelle. » Cette folie, ce vertige, le metteur en scène et comédien s’en empare pour donner corps au théâtre auquel il travaille depuis près de 20 ans : un théâtre concret et populaire. Un théâtre de troupe résolument ancré dans le plaisir du jeu. Ainsi, pour Le Suicidé, Patrick Pineau s’est de nouveau entouré des interprètes qui le suivent fidèlement de spectacle en spectacle (Hervé Briaux, Laurence Cordier, Aline Le Berre, Laurent Manzoni, Sylvie Orcier…), groupe d’acteurs que rejoint aujourd’hui Anne Alvaro. Ils sont dix-huit sur scène. Dix-huit à nourrir avec beaucoup de générosité cette représentation festive, musicale, colorée. Il y a quelque chose de clownesque, de forain dans cette proposition aux allures de cabaret. Quelque chose qui réjouit et qui touche à la fois, qui nous amène à réinterroger les paradoxes de l’humain. 
 
Manuel Piolat Soleymat


Le Suicidé (comédie russe), de Nicolaï Erdman (texte français d’André Markowicz, publié par les éditions Les Solitaires intempestifs) ; mise en scène de Patrick Pineau ; musique et composition sonore de Nicolas Daussy et Jean-Philippe François. Du 6 au 15 janvier 2012 à 20h30, le mardi à 19h30, le dimanche à 15h30. Relâche le 11 janvier. MC93 Bobigny, 1, boulevard Lénine, 93000 Bobigny. Renseignements et réservations au 01 41 60 72 72 ou sur www.mc93.com.  Du 17 au 21 janvier 2012 à La Coupole-Scène nationale de Sénart,  rens au 0160345360 puis du 24 au 28 janvier au Théâtre Firmin Gémier-la Piscine à Châtenay-Malabry,  rens 0141872084.
Spectacle vu en juillet 2011, au Festival d’Avignon. Durée de la représentation : 2h15.
 
Et aussi le 31 janvier au Théâtre de l’Agora – Scène nationale d’Evry et de l’Essonne, le 4 février au Théâtre Louis-Aragon à Tremblay-en-France, les 7 et 8 février au Volcan – Scène nationale du Havre, le 11 février au Théâtre Jean-Arp de Clamart, du 15 eu 23 février au Théâtre du Nord à Lille, du 29 février au 4 mars aux Célestins – Théâtre de Lyon, du 7 au 17 mars au Grand T – Scène nationale de Loire-Atlantique, les 20 et 21 mars au Théâtre de l’Archipel à Perpignan, le 27 mars au Théâtre La Colonne à Miramas, les 30 et 31 mars au CNCDC Châteauvallon.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre