La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

La Place royale ou l’amoureux extravagant

La Place royale ou l’amoureux extravagant - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de l’Aquarium La Cartoucherie
Hélène Viviès et Christophe Laparra dans La Place royale. Crédit photo : Christophe Raynaud de Lage

Théâtre de l’Aquarium, puis tournée / de Pierre Corneille / mes François Rancillac

Publié le 29 janvier 2015 - N° 229

François Rancillac choisit de placer Corneille hors de son siècle, entre commedia dell’arte et marivaudage, dans des décors intemporels et des costumes contemporains, avec un art du décentrement qui finit par désarçonner…

Alidor aime Angélique. Angélique adore Alidor. Phylis aime aimer ; personne ne l’aime ; tous aiment Angélique. Cléandre, qui n’a d’ami qu’Alidor, aimerait avouer qu’il aime Angélique, mais finit par aimer Phylis, qui se résout à le choisir entre tous, force faisant vertu et enlèvement faisant loi. Phylis aimerait qu’Angélique aime Doraste, puisqu’il est son frère et qu’elle le veut comblé. Un couple heureux, autour duquel papillonnent des désirs inassouvis, se transforme, au terme de cinq actes riches en rebondissements, en deux solitaires désespérés : Alidor se voue au célibat et Angélique au couvent. La pièce ainsi résumée peut supporter un traitement anachronique, hors de toute analyse sur la magnanimité du héros cornélien. Même en cette comédie, il vaut en ce qu’il se soucie de sa gloire : gloire d’Angélique qui sait à quoi elle se doit ; gloire de Doraste qui sait le prix de la parole. François Rancillac fait le pari d’arracher le théâtre à son temps, quitte à risquer parfois le contretemps.

 Orgueil et préjugés contre sagesse et vanités

 Linda Chaïb campe une Phylis qui oscille entre la harengère de tréteaux et la soubrette anticipée sortie de chez Beaumarchais. La provocation canaille de son ton et ses atermoiements de coquette permettent assez mal de comprendre comment son personnage peut être à ce point la coqueluche de la cour. A moins de voir en Phylis une hystérique lacanienne cherchant un maître sur lequel enfin régner ; à la fin, on plaint Cléandre qu’il faille attendre le Code civil pour inventer le divorce. Christophe Laparra campe un Alidor quasi romantique, torturé par un souci de soi qui tourne à l’épanchement werthérien. Le crâne des vanités placé en bord de scène semble la seule trace qui demeure de ce Grand Siècle enclin à la métaphysique, et les personnages que dirige François Rancillac sont tous hors de leur rang, hors de leur temps, hors de leur rôle. Seule Hélène Viviès parvient à incarner une Angélique touchante, sincère et juste, retenue en ses émotions et digne dans son humiliation. La très belle image de sa chute finale dans le silence et la cendre du couvent rachète largement les agitations d’un spectacle qui peine à convaincre, à force d’effets disparates, malgré une belle scénographie, dont la lumineuse pureté aurait supporté un traitement plus géométrique du jeu, qui eût rappelé qu’au XVIIème siècle, l’extravagance est seulement l’envers de la méthode.

Catherine Robert

A propos de l'événement

La Place royale ou l’amoureux extravagant
du Samedi 3 janvier 2015 au Vendredi 3 avril 2015
Théâtre de l’Aquarium La Cartoucherie
75012 Paris, France

Du 3 janvier au 1er février 2015. Du mardi au samedi à 20h30 ; le dimanche à 16h30. Tél. : 01 43 74 99 61. Durée : 2h. Le 6 février à 20h30 à La Ferme de Bel Ebat à Guyancourt. Tél. : 01 30 48 33 44. Le 9 à 19h30 au Théâtre de la Ville de Berne. Tél. : 00 41 31 329 51 11. Le 12 à 20h30 à l’Equinoxe, scène nationale de Châteauroux. Tél. : 02 54 08 35 82. Le 17 à 20h30 et le 18 à 19h au Moulin du Roc, scène nationale de Niort. Tél. : 05 49 77 32 30. Les 25 et 26 à 19h30 à la Comédie de Caen. Tél. : 02 31 46 27 27. Du 17 au 27 mars au Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon. Tél. : 04 72 07 49 50. Du 31 mars au 3 avril au Théâtre Dijon Bourgogne. Tél. : 03 80 68 47 47. En tournée en France jusqu’en mai. Site : theatredelaquarium.net Spectacle vu au Théâtre de l’Aquarium.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre