La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

La Fille mal gardée

La Fille mal gardée - Critique sortie Danse Paris Palais Garnier
Légende : Une danse joyeuse et vigoureuse. Photographie : Julien Benhamou / Opéra national de Paris

Palais Garnier / chor. Frederick Ashton

Publié le 25 mai 2015 - N° 233

Croisant les allusions au music hall et les scènes tirées de gravures du XVIIIe siècle, Frederick Ashton donne une version enjouée du plus ancien ballet du répertoire de l’Opéra. 

Entre la danse et l’histoire politique et sociale, les liens sont nombreux – mais rares sont les pièces qui, comme La Fille mal gardée, nous renvoient à des événements fondateurs d’une histoire nationale, au-delà même des thèmes abordés et des corps mis en scène. Ce ballet a en effet été créé à Bordeaux en 1789, deux semaines à peine avant la prise de la Bastille. Difficile, dès lors, de ne pas y chercher l’indice d’une structure sociale au bord de l’éclatement. De fait, ce ballet, une « pastorale », est l’un des premiers à prendre pour héros des gens du peuple. Son succès le conduisit rapidement à se diffuser dans toute l’Europe et aux Etats-Unis. Dans la version pleine d’humour de Frederick Ashton (1960), l’Opéra de Paris nous invite à redécouvrir cette fresque sociale pleine d’espoir et de gaieté.

 

Marie Chavanieux

A propos de l'événement

La Fille mal gardée
du Lundi 29 juin 2015 au Samedi 11 juillet 2015
Palais Garnier
Place de l'Opéra, Paris, France

Tél. 08 92 89 90 90.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse