La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

La Cerisaie d’ Anton Tchekhov par Nicolas Liautard

La Cerisaie d’ Anton Tchekhov par Nicolas Liautard - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Tempête
© Christophe Batarel Cyril Batarel La Cerisaie.

texte de Anton Tchekhov / traduction, scénographie et mes Nicolas Liautard et Magalie Nadaud

Publié le 24 janvier 2019 - N° 273

Nicolas Liautard s’allie à Magalie Nadaud pour traduire et porter à la scène La Cerisaie, créée en 1904. Une représentation qui actualise la langue et vise à faire résonner aujourd’hui la profondeur de cette sublime partition.

Ultime pièce d’Anton Tchekhov, La Cerisaie se situe à la charnière de deux mondes. Ni dans une nostalgie béate ni dans l’idée d’un futur prometteur, l’immense auteur complexifie et densifie le présent, à la fois concret et insaisissable, nourri de rêves secrets et de désillusions, d’élans joyeux et de tristesse. « Dans la vie, il n’y a pas d’effets ni de sujets bien tranchés ; tout y est mêlé, le profond et le mesquin, le grand et le vil, le tragique et le ridicule », souligne dans sa correspondance Tchekhov, qui a aussi souvent déclaré que ses pièces étaient des comédies. Reflétant cette ambivalence, les personnages de La Cerisaie traversent des humeurs et états d’âme contradictoires, le climat même s’y fait capricieux et changeant. Nicolas Liautard et Magalie Nadaud remarquent que « les thématiques récurrentes chez Tchekhov font exactement écho à nos préoccupations contemporaines : la famille, l’économie, l’éducation, l’écologie, la religion, la place des femmes. » Alors que la pièce est ancrée dans une Russie où les héritages du passé pèsent sur le présent – comme par exemple le servage, dont l’abolition en 1860 n’a pas pour autant libéré les paysans de leur condition -, Nicolas Liautard et Magalie Nadaud ont décidé d’actualiser leur traduction et certains aspects de la mise en scène. Les datchas que veut construire Lopakhine à la place de la cerisaie deviennent ici des « bungalows ». On ne sait si cette actualisation enrichisse la pièce, tant le texte de Tchekhov en lui-même résonne d’une éternelle actualité, qui parvient à conjuguer une multitude d’enjeux.

Alliage singulier

Si la représentation évite le piège d’une lecture trop idéologique, qui contredirait le sens de l’observation et la finesse du maître russe, elle ne parvient pas à faire émerger toute la densité, l’émotion et la profondeur de la partition théâtrale, à façonner cet alliage si singulier où s’immiscent gaieté et amertume, tendresse et cruauté. Certaines scènes sont touchantes, et le personnage de Lopakhine, loin d’un parvenu brutal, est remarquablement interprété par Emilien Diard-Detœuf. Fils de moujik devenu riche, il est mu par l’action et le travail – « la sensiblerie, c’est pour les gens de la haute », dit-il. Lorsque Lioubov Andréevna, très endettée, revient avec sa fille dans la chère maison de son enfance après cinq ans d’absence, il propose d’acheter la cerisaie mise aux enchères. Au-delà de la fresque familiale et de ses ramifications politiques et économiques, c’est la matière même de la vie qu’exprime Tchekhov. Avec une solide équipe – l’excellent Fabrice Pierre, Nanou Garcia, Thierry Bosc, Sarah Brannens, Simon Rembado, Jean-Yves Broustail, Emilien Diard-Detoeuf, Jade Fortineau, Nanou Garcia, Emel Hollocou, Marc Jeancourt, Célia Rosich…-, les représentations devraient se bonifier au fil du temps.

Agnès Santi

A propos de l'événement

La Cerisaie d’ Anton Tchekhov par Nicolas Liautard
du Jeudi 10 janvier 2019 au Samedi 2 février 2019
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, route du Champ de Manœuvre, 75012 Paris

du mardi au samedi à 20h00, le dimanche à 16h00. TÈl : 01 43 28 36 36. La Scène Watteau, Place du Théâtre, 94 Nogent-sur-Marne. Du 4 au 14 février 2019, tous les jours à 20h30, relache le 10 février. TÈl : 01 48 72 94 94. Egalement au Théâtre Jacques Carat à Cachan le 19 février 2019, au théâtre André Malraux à Chevilly-Larue le 21 février 2019, au Trident, scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin les 28 février et 1er mars 2019, au théâtre Firmin-Gémier / La Piscine à Chatenay-Malabry les 20 et 21 mars 2019. Durée : 2h.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre