La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Jean-Yves Ruf / Le Dernier Jour où j’étais petite

Jean-Yves Ruf / Le Dernier Jour où j’étais petite - Critique sortie Théâtre saint denis TGP-CDN de Saint-Denis
Le metteur en scène Jean-Yves Ruf Crédit : DR

TGP-CDN de Saint-Denis / de et avec Mounia Raoui / mes Jean-Yve Ruf

Publié le 24 octobre 2017 - N° 259

Mounia Raoui, aujourd’hui comédienne, raconte, avec vitalité et humour, son parcours à travers l’enfance et la vie adulte, et rend un vibrant hommage à son grand amour : le théâtre.

Accroche : « Ce n’est pas du théâtre documentaire. »

Comment avez-vous rencontré l’auteur et interprète de ce texte ?

Jean-Yves Ruf : Je connais et je croise Mounia depuis longtemps. Je faisais partie de la promotion 29 du TNS, elle de la promotion 30. Nous avons joué ensemble dans Catégorie 3.1 et Platonov, mis en scène par Jean-Louis Martinelli, puis Mounia est revenue à Strasbourg et s’y est isolée. Aujourd’hui, la scène théâtrale est ouverte à la diversité, mais, à l’époque, Mounia faisait figure d’exception. On a beau dire qu’il n’y a plus de classes sociales, il demeure que grandir loin des livres n’est pas facile. Mounia était une forte tête, forte en gueule : une sorte de mélange de fierté et de complexes. Je l’ai retrouvée travaillant au bar du TNS et j’ai vu une excellente comédienne servir des bières. Comment dire… Il fallait le faire… Elle m’a dit un jour qu’elle avait écrit un texte et qu’elle voulait aller au bout de ce geste. J’ai lu le texte, mais je voulais l’entendre de sa bouche. A la lecture, le texte semble un collage de styles différents, mais lu par elle, je l’ai compris. Elle a une culture très diverse, à la fois classique et populaire : quand elle fait entendre ce texte, on la comprend immédiatement.

Comment avez-vous travaillé ensemble ?

J.-Y. R. : Ce n’est pas un texte égotique. Elle parle de la solitude sociale que provoque le capitalisme qui imprègne les rapports humains, elle parle de ses origines ; elle parle surtout de son amour du théâtre. Nous avons travaillé ensemble, nous l’avons présenté au TNS et obtenu de le jouer au TGP. Le texte ne suit pas le fil chronologique et ce n’est pas du théâtre documentaire. Elle s’adresse à un personnage imaginaire, auquel elle parle de choses très concrètes : les factures, le courrier en retard, ses parents qui ne comprennent pas ce qu’elle fait, et sa rage. L’écriture et l’interprétation de ce texte sont pour elle comme une résurrection. Je n’ai pas entretenu avec elle l’habituel rapport entre un metteur en scène et une comédienne. Elle a continué d’écrire le temps des répétitions. J’aime particulièrement cette manière de travailler, lorsque les choses viennent des comédiens.

 Catherine Robert

A propos de l'événement

Jean-Yves Ruf / Le Dernier Jour où j’étais petite
du Mercredi 8 novembre 2017 au Dimanche 26 novembre 2017
TGP-CDN de Saint-Denis
59 Boulevard Jules Guesde, 93200 Saint-Denis, France

Du lundi au samedi à 20h ; dimanche à 15h30 ; relâche le 23 novembre. Tél. : 01 48 13 70 00.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre