La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Ibériades 2009

Ibériades 2009 - Critique sortie Classique / Opéra
Photo : Berganza (crédit : teresaberganza.com) Tereza Berganza, une des plus grandes mezzos du 20e siècle

Publié le 10 novembre 2009

La série proposée par Radio France est l’occasion pour le public parisien de célébrer la musique espagnole. Autour du centième anniversaire de la mort d’Isaac Albéniz, le programme rend hommage aux compositeurs qui ont fait la transition du 19e au 20e siècle.

Le romantisme espagnol puise aux sources de la tradition ibérique. Les vingt dernières années du 19e siècle ont été une bien courte période de stabilité politique relative ; elles ont néanmoins permis aux artistes espagnols de redéfinir leur identité. Cette identité, ils allèrent d’une part la chercher dans leurs folklores et d’autre part à Paris, ville avec laquelle ils entretenaient des liens très étroits. Ainsi, plus d’un chef-d’œuvre est né de la fascination réciproque entre les deux pays. Carmen de Bizet, Espana de Chabrier, Ibéria de Debussy, le Boléro de Ravel sont les exemples français les plus célèbres. Dans le cadre des Ibériades 2009, les compositeurs de cette école espagnole de Paris seront à l’honneur. On pourra écouter Granados qui, comme Albéniz, immortalisa son pays natal avec les Goyescas, Turina et sa fantastique sonate pour guitare, les Mélodies de Rodrigo – dont on découvrira qu’il n’est pas seulement le compositeur du Concerto d’Aranjuez – ainsi que les mystérieuses pièces pour piano de Mompou, habitées de mysticisme. La soirée sera consacrée au plus emblématique des compositeurs parisiano-andalous, Manuel de Falla. Père musical du « groupe de Madrid », le compositeur de La vida breve, des Sept Chansons Populaires Espagnoles, des Tombeaux de Dukas et de Debussy, illustre à merveille cet art à la fois défenseur de la musique nationale et de la modernité. Les Ibériades consacrent ensuite une journée entière à Isaac Albéniz. On entendra notamment l’intégrale d’Ibéria, œuvre teintée d’impressionnisme à la française et de culture gitane, qui marqua profondément Debussy. Terre fertile pour les interprètes, l’Espagne a aussi vu naître Pablo Casals, Andrés Segovia, Ricardo Vines ou Alicia De Larrocha, récemment disparue. Les musiciens qui joueront pour ces Ibériades porteront le poids de cette grande tradition sous la houlette de l’immense Teresa Berganza.
 
Sébastien Llinares


Les 28 et 29 Novembre 2009 à la Maison de Radio France Salle Olivier Messiaen. Tél : 01 56 40 15 16. Entrée libre.

A propos de l'événement

Sons du monde / Espagne


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra