La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Agenda

Humour tendre et beau sens du verbe

Humour tendre et beau sens du verbe - Critique sortie Théâtre Orly Centre Culturel Aragon-Triolet
Crédit : Simon Wiffels Légende : Rachid Bouali dans Le jour où ma mère a rencontré John Wayne.

Centre Culturel Aragon Orly /
Conception et mise en scène Rachid Bouali

Publié le 18 décembre 2012 - N° 205

Plein de verve, de tendresse et d’humour, le comédien conteur Rachid Bouali présente les deux nouveaux volets de sa saga sociale autobiographique, Un jour j’irai à Vancouver et Le jour où ma mère a rencontré John Wayne

Après Cité Babel, récit de son enfance sans misérabilisme ni angélisme à la cité de la Lionderie, quartier populaire à Hem dans le nord de la France, Rachid Bouali reste toujours librement inspiré par son vécu. Une même « envie  de partager avec le public une partie des souvenirs de cette vie de quartier pleine d’émotions, de rêves où s’harmonisent les cultures diverses » portent les deux nouveaux seuls en scène conçus et joués par le créateur de la bien nommée compagnie La Langue Pendue. Un jour j’irai à Vancouver  fait revivre ces heures où adolescent, il découvre avec une bande d’amis les joies des Belles Lettres et de l’art dramatique grâce à l’ouverture d’un atelier théâtre, véritables planches du salut. Plus que jamais traversé par une grande tendresse, le spectacle Le jour où ma mère a rencontré John Wayne met en scène la figure maternelle  et rend hommage à la vocation qu’elle a suscitée. « C’est elle qui m’a permis d’être là où je suis. Elle m’a nourri avec son imaginaire. C’est grâce à elle que je raconte des histoires aujourd’hui » reconnaît volontiers Rachid Bouali. A ce beau sens du rythme et du verbe, cet humour tendre, cette capacité à faire vivre en homme orchestre toute une kyrielle de personnages attachants dans un univers dramatique où la parole plante le décor, le comédien conteur ajoute la qualité de savoir en coulisses s’entourer. Gilles Defacque et Alain Mollot sont, à la mise en scène, ses complices.

M.-E.G

A propos de l'événement

Humour tendre et beau sens du verbe
du Vendredi 18 janvier 2013 au Vendredi 1 février 2013
Centre Culturel Aragon-Triolet
1, place du Fer à Cheval, 94 310 Orly
Un jour j’irai à Vancouver, vendredi 18 janvier 2013 à 20h30. Le jour où ma mère a rencontré John Wayne, Vendredi 1er février 2013 à 20h30. Tél : 01 48 52 40 85. www.centre-culturel-orly.fr 
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre