La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Histoire d’un burn out

Histoire d’un burn out - Critique sortie Théâtre Suresnes THEATRE JEAN VILAR-SURESNES
Juliette Roudet dans Crush, sa première création.

Théâtre de Suresnes / Crush / de Juliette Roudet

Publié le 25 octobre 2013 - N° 214

Comédienne et danseuse, Juliette Roudet crée sa première pièce sur le monde du travail et le phénomène du burn out, à la croisée des disciplines, entrelaçant réalisme et imaginaire.  

« Je souhaite montrer comment et pourquoi on en arrive là. » 

 

 

Qu’est-ce qui a suscité l’envie de créer un spectacle sur la souffrance au travail ?

 

Juliette Roudet : La découverte en 2009 de la psychanalyste Marie Pezé, qui a ouvert en France en 1997 la première consultation sur la souffrance au travail, a été déterminante. En écoutant sur France Inter une interview où elle faisait part de son expérience, j’ai été frappée par ses propos sur la violence du monde professionnel, sur l’anéantissement du sujet, et par le fait qu’une très grande diversité de salariés était touchée, du cadre supérieur à la femme de ménage. J’ai ensuite lu son ouvrage Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés (édition Pearson), je l’ai rencontrée, et je me suis demandé comment parler de cette situation sur un plateau de théâtre. Cette tension entre ce à quoi on aspire – car nous avons tous envie de nous investir dans notre travail – et l’épreuve du réel m’intéresse beaucoup. Le spectacle représente la trajectoire d’une jeune femme jusqu’au burn out, qui est un grand vide, une combustion intérieure. A travers son histoire singulière, je souhaite montrer comment et pourquoi on en arrive là.

 

 

Comment avez-vous élaboré le spectacle ?

 

J. R. : Après deux ans de documentation, j’ai pu envisager le travail théâtral, et j’ai formalisé un point de départ fictionnel. Une jeune femme est responsable d’un chantier dans une entreprise de bâtiment, et un problème technique de remontée d’eau grippe toute la machine, dérègle tout son système de pensée et d’action. En nous appuyant sur cette base, avec les musiciens Patrick Delattre et Vincent Sauve, nous avons travaillé au plateau à partir d’improvisations. Tout est né au plateau. La force du geste, le jeu théâtral, la parole et la musique se conjuguent dans une grande liberté, sans hiérarchie, pour raconter l’histoire de ce dérèglement. Des moments réalistes, structurés par une parole du quotidien, proche du public, alternent avec des moments oniriques et fantastiques, où le corps et la musique jouent un rôle déterminant. Au-delà du constat d’échec, nous avons voulu construire un spectacle très vivant, où l’intime et le vécu s’inscrivent dans un univers qui ouvre l’imaginaire.

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Crush
du Mardi 5 novembre 2013 au Vendredi 8 novembre 2013
THEATRE JEAN VILAR-SURESNES
16 Place Stalingrad, 92150 Suresnes.
Du 5 au 8 novembre à 21h. Tél : 01 41 18 85 92.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre