La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Histoire de Nana

Histoire de Nana - Critique sortie Théâtre Saint-Maur-des-Fossés Théâtre de Saint Maur
Barbara Probst et Alain Guillo dans Histoire de Nana. © Elisabeth de Sauverzac

Théâtre de Saint-Maur/D'Après Emile Zola
Mise en scène/Florence Camoin

Publié le 21 février 2017 - N° 252

Après Le Bonheur des Dames, Florence Camoin, directrice du Théâtre de Saint-Maur, s’empare de Nana. Elle en livre une adaptation fidèle à l’oeuvre d’Émile Zola, portée par un univers musical original. Entre XIXème siècle et modernité.

Fille de Gervaise et de Coupeau de L’Assommoir, Nana est avant tout pour Florence Camoin « une jeune femme libre qui recherche l’amour et non l’argent. Un personnage qui révèle l’hypocrisie de la société de son époque ». C’est sans doute pour cette raison que contrairement à Denise du Bonheur des Dames, dont l’adaptation par l’auteure, metteure en scène et directrice du Théâtre de Saint-Maur créée en 2013 poursuit sa tournée, l’héroïne éponyme de Nana d’Émile Zola retombe dans la misère d’où elle vient. Mourant de la petite vérole après s’être enfuie du luxueux hôtel particulier financé par le comte Muffat qu’elle a toujours méprisé. Florence Camoin poursuit ainsi son exploration de l’émancipation féminine chez Zola. Elle va à l’essentiel de ce chef-d’oeuvre des Rougon-Macquart en évitant soigneusement tout pathos. Entre tragédie et comédie, les six comédiens de cette Histoire de Nana disent en une heure et demie l’ascension et la chute de la courtisane. La complexité de son caractère que Florence Camoin compare volontiers à celui de Marylin Monroe ou Brigitte Bardot. « Ces femmes qui pour des raisons mystérieuses suscitent la fascination pleine d’ambiguïtés de toute une génération ».

Un cabaret Second Empire

 Il fallait donc pour le rôle central une comédienne capable d’incarner cet envoûtement et de le chanter. Car « Nana n’est pas une simple fille de joie, elle se produit dès le début du roman sur la scène du Théâtre des Variétés », rappelle la metteure en scène. Riche d’une solide expérience musicale acquise entre autres à la Maîtrise de Radio-France, Barbara Probst a tous les dons requis pour être une Nana d’exception. Avec Philippe de Monts dans le rôle de Jojo, comédien et amant de la belle séductrice, elle interprète les chants composés par Florence Camoin et mis en musique par Jean Roudon. Les sons d’une flûte traversière, d’une harpe et d’un violoncelle installent une ambiance d’opérette dans un décor tout en trompe-l’oeil, en voiles diaphanes et en paravents. Plus qu’une reconstitution historique, Histoire de Nana est « le fruit d’une lecture subjective et contemporaine d’un livre que tout le monde croit connaître, souvent à tort ». Aussi la directrice du Théâtre de Saint-Maur a-t-elle laissé de côté les robes de crinoline utilisées dans Le Bonheur des Dames au profit de costumes simples et intemporels imaginés par Elisabeth de Sauverzac. Autant d’hier que d’aujourd’hui, sa Nana ravit par son irrévérence et émeut par ses espoirs déçus.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Histoire de Nana
du Vendredi 3 mars 2017 au Jeudi 9 mars 2017
Théâtre de Saint Maur
20 Rue de la Liberté, 94100 Saint-Maur-des-Fossés, France

Les 3, 4 et 11 mars 2017 à 20h30, le 5 à 15h30, le 9 à 14h, au Tel : 01 48 89 99 10. Également du 7 au 30 juillet au Nouveau Roseau à Avignon.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre