La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Happy Purcell

Happy Purcell - Critique sortie Classique / Opéra Versailles Opéra Royal du Château de Versailles
Didon et Enée dans la version de 2014. © Frédéric Carnuccini ­ Agence Albatros

GROS PLAN / OPERA ROYAL DE VERSAILLES

Publié le 19 octobre 2016 - N° 248

Didon et Enée / King Arthur : on retrouve son âme d’enfant à l’Opéra de Versailles avec les reprises ludiques des deux plus fameux chefs-d’œuvre de Purcell.

Le petit bijou de Purcell, Didon et Enée, déjà donné à l’Opéra de Versailles, revient sous la baguette de Vincent Dumestre et de son ensemble Le Poème Harmonique avec le chœur Accentus. En 2014, c’était la première fois que le chef s’attaquait à l’opéra anglais, un choix d’autant plus surprenant qu’il se consacre habituellement aux œuvres rares, mais un choix compréhensible au vu des nombreuses influences françaises du compositeur britannique. Pour cette reprise, le plateau vocal est complètement renouvelé. Mireille Delunsch reprend le rôle de Didon précédemment tenu par Vivica Genaux, Benoît Arnould interprète Enée, Katherine Watson Belinda et Cyril Auvity la Magicienne. Ceux qui ont déjà vu cette production se souviennent que les metteurs en scène Cécile Roussat et Julien Lubek, issus des arts du cirque, ont fait appel à une équipe de danseurs et acrobates pour incarner sur scène le chœur présent dans la fosse, de façon à « donner une force visuelle à la hauteur de la puissance vocale de l’œuvre ». Pari réussi pour ce spectacle haut en couleurs où pieuvre et monstres marins dominent un monde aquatique féerique et ludique.

Fantaisie et humour

On s’amuse encore avec une autre reprise, celle de King Arthur mis en scène par Corinne et Gilles Benizio, les fameux Shirley et Dino. Une initiative d’Hervé Niquet, le chef du Concert spirituel : « Il y a vingt ans que je rêve d’associer rigueur et fantaisie, poésie et verdeur pour la mise en scène du Roi Arthur. Qui pouvait mieux que Corinne et Gilles Benizio (alias Shirley et Dino), ces virtuoses du théâtre, génies de l’improbable, tendres poètes doublés de farceurs impénitents, assumer le rôle périlleux de metteurs en scène  fantaisistes de cet opéra sans queue ni tête… » Lorgnant du côté des Monty Python, ce spectacle provoque immanquablement le rire sous la baguette colorée d’Hervé Niquet. Réjouissant !

 

Ilana Mazel

A propos de l'événement

Happy Purcell
du Samedi 19 novembre 2016 au Dimanche 11 décembre 2016
Opéra Royal du Château de Versailles
Place D'Armes, 78000 Versailles, France

Didon et Enée : les 19 et 20 novembre 2016. King Arthur : les 8, 9 et 11 décembre. Tél : 01 30 83 78 89. Places : 38 à 145 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra