La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

FoResT : balade mystérieuse

FoResT : balade mystérieuse - Critique sortie Théâtre Antony Espace Cirque d’Antony
Jérôme Thomas, jongleur magnifique. © Christophe Raynaud de Lage

Espace Cirque d’Antony / Entretien Jérôme Thomas

L’art de la jongle et l’art de la relation : dix ans après Cirque Lili, Jérôme Thomas crée sous son chapiteau FoResT, au son de l’accordéon de Jean-François Baëz, et en compagnie de la danseuse Aurélie Varrin. Une balade mystérieuse et poétique, tout en délicats équilibres, où le dérisoire rejoint le grandiose.  

Comment avez-vous travaillé avec la danseuse et comédienne Aurélie Varrin ?

Jérôme Thomas : Le travail de mise en scène d’Aline Reviriaud et Agnes Célérié a balisé ce rapport comme un dialogue, nous partons ensemble d’un même lieu et nous voyageons toujours l’un sous le regard de l’autre. Nous sommes deux êtres en relation – à chacun de s’imaginer ou de projeter sur les figures une histoire. Il y a des duos autour de l’objet canne ou plume, il y a des solos, des solitudes qui traversent ce lieu poétique qu’est mon cirque LILI, mais jamais de rapport de force, nous sommes toujours reliés au regard de l’autre. Ainsi se met en place comme une égalité douce entre les choses, un homme égale une femme, une plume égale une canne… C’est un autre espace qui se crée. FoResT est un rendez-vous, une localité propice aux dialogues.

De quelle façon intervient la musique composée et interprétée par Jean-François Baëz ?

J. T. : C’est une collaboration ancienne, nous nous sommes accompagnés la première fois il y a plus de dix ans. Je reçois sa musique au-delà de ce que je pourrais en témoigner ! Les deux metteurs en scène ont cherché à partager au départ des paysages, à tendre des fils invisibles entre mes compositions jonglées et l’univers de Jean-François. Il a aussi apporté des morceaux déjà écrits en amont, et nous citons au coeur du spectacle une oeuvre de répertoire, comme une scène de musée, – un duo travaillé ensemble bien avant le rendez-vous de FoResT.

 

« Nous avons choisi de basculer du côté poétique»

 

En quoi FoResT est-elle une « pièce d’équilibre » ?

J. T. : L’oeuvre achevée reste toujours déroutante car elle porte en elle un long processus et nous ne percevons que les oublis, creux et bosses d’un tel chemin. Il y a plus de cinq ans que je travaille un équilibre de canne sur le pied, un ouvrage de l’esprit : c’est le mental que je devais équilibrer afin de faire tenir sur mon pied une canne à la verticale, accepter qu’elle soit tenue par autre chose que ma simple volonté, repartir d’un point zéro, accepter qu’elle soit tenue par un long travail, une maturation, une obsession constante. Alors oui, je peux dire que c’est aussi une pièce d’équilibre, un entre-deux, une localité où doivent se côtoyer en permanence fragilité et puissance, présent et devenir.

Est-ce une pièce dans laquelle vous posez un regard sur votre parcours et votre pratique, une sorte de “narration mémorielle” ?

J. T. : Ce chemin, on y trouve des inédits, et aussi des objets qui ont peuplé ma jonglistique depuis longtemps. Nous n’avons pas voulu éviter le travail de citation, et c’est parfois une posture impossible que de se citer soi-même en gardant un bon équilibre. Il y a un passé, comme une empreinte forte, tel que mon chapiteau, qui a vu en lui le spectacle Cirque Lili, il y a les collaborations avec Jean-François et Bernard Revel en création lumière. Je suis fait par une histoire, et il s’agit de revenir au présent sans en être dupe. La durée dans ce métier est  presque impossible, nous avons choisi de basculer du côté poétique et de nous laisser la liberté de voyager en tout lieu en tout temps. Chaque oeuvre porte en elle toutes les autres.

Propos recueillis par Agnès Santi

 

A propos de l'événement

FoResT
du Vendredi 14 mars 2014 au Samedi 5 avril 2014
Espace Cirque d’Antony
Rue Georges Suant, 92160 Antony, France

Les 14, 21, 22, 28 mars et les 4 et 5 avril à 20h. Le 16 mars à 18h. Les 15 et 29 mars à 19h. Les 23 et 30 mars et le 6 avril à 16h.  Tél : 01 41 87 20 84.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre