La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -203-Automne en Normandie

Pierre Rigal / Les corps accélèrent l’Histoire

Pierre Rigal / Les corps accélèrent l’Histoire - Critique sortie Danse Vernon Espace Philippe-Auguste
Théâtre des Opérations © Sungjin Jung

DANSE

Plus de dix créations, dont une première mondiale et deux premières européennes, pour découvrir le meilleur de la danse contemporaine, attentive aux soubresauts du présent. Venues de Corée, du Japon, d'Israël, du Brésil, de Hongrie, d'Italie ou de Suisse, les compagnies invitées confirment l’identité cosmopolite d’un festival à la pointe des propositions scéniques actuelles.

Vernon et Rouen / Théâtre des opérations / conception et chorégraphie de Pierre Rigal

Publié le 29 octobre 2012 - N° 203

Avec cette création, Pierre Rigal poursuit ses expériences autour d’un « mouvement d’actions » et explore les questions de société avec poésie et humour.

« Cette pièce est une sorte d’accélération de la civilisation. »

Quel en est le dénominateur commun de vos créations, très différentes les unes des autres ?

Pierre Rigal : Elles sont différentes car les interprètes le sont à chaque fois : des danseurs de hip hop, des musiciens, ou bien ici des danseurs contemporains coréens… Le lien, c’est un rapport au mouvement, qui est plus un mouvement d’actions qu’un mouvement chorégraphique. Il existe aussi une théâtralité puisque, sur scène, ce sont des personnages qui s’intègrent dans une narration, sans qu’il y ait de texte. Quant au sujet, c’est souvent une chose en rapport avec le passé et le futur, avec un côté un peu science-fiction, avec des interrogations sur ce que pourrait être notre futur. Cette création met en scène des sortes de scientifiques qui opèrent des expériences sur une autre population de créatures, celle des danseurs, et qui sont ballottés dans le temps au gré des expériences : dans le passé, le futur, l’enfance, l’âge adulte… Ces scientifiques sont des techniciens ; ils sont costumés et font des actions en lien avec le spectacle du point de vue technique, mais aussi dramaturgique.

Comment avez-vous travaillé avec ces neuf danseurs à Séoul ?

P. R. : Le fait d’avoir des danseurs qui se lancent si volontairement dans l’expérience a été très important. C’est ce que j’ai essayé de déceler dans les auditions : leurs capacités techniques intrinsèques, mais aussi leur capacité à s’amuser dans des situations possibles. Ils ont été très actifs, très joyeux dans ces propositions qui parfois ont été complètement absurdes, ridicules, et parfois le ridicule paye ! Le titre Théâtre des opérations est très lié à la guerre. C’est un va-et-vient entre des situations de conflits, de sérieux, et d’harmonie, de légèreté. L’absurde est un point commun entre l’humour et la guerre. Cette pièce est une sorte d’accélération de la civilisation. Si on accélère une civilisation, on ne voit qu’alternance entre chaos et harmonie.

Propos recueillis par Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Les corps accélèrent l’Histoire
du Vendredi 9 novembre 2012 au Samedi 10 novembre 2012
Espace Philippe-Auguste
10 Rue Charles Joseph Riquier, 27200 Vernon
Vernon, Espace Philippe-Auguste. Le 9 novembre à 20h30. Rouen, Théâtre des Arts, le 10 à 20h30.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse