La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -154-peniche

Variations autour de la Viole(s)

Variations autour de la Viole(s) - Critique sortie Classique / Opéra
Légende : Le contre-ténor Robert Expert, la violiste Marianne Muller et la danseuse hip-hop Magali Duclos embarquent à bord de la Péniche de janvier à mai (DR)

Publié le 10 janvier 2008

Rencontre entre musique ancienne et danse d’aujourd’hui

Pour son nouveau spectacle, Mireille Larroche mêle une viole de gambe, un contre-ténor et une danseuse hip-hop. Un brassage artistique prometteur.

Ce sont deux mondes qui trop souvent s’ignorent. D’un côté, la scène actuelle, facilement qualifiée de « commerciale » et, de l’autre, la musique classique, dite « élitiste ». Et si, pour mettre à mal ces clichés, on réunissait les deux ? C’est le pari qu’a lancé la Péniche avec son nouveau spectacle Variations autour de la Viole(s). Mireille Larroche a réuni pour l’occasion une danseuse hip-hop (Magali Duclos), un contre-ténor (Robert Expert) et une viole de gambe (Marianne Muller). Le scénario est celui d’une rencontre entre la danseuse et le chanteur, sous le regard complice de l’instrumentiste. Pour ce spectacle, Mireille Larroche s’associe avec la chorégraphe Nathalie Pernette, qui, lors de deux créations précédentes Délicieuses (sur des Inventions de Bach) et La Flûte enchantée, a déjà expérimenté avec succès le lien entre musique classique et danse actuelle.
La programmation musicale reflète également ce salutaire brassage artistique. La musique renaissance et baroque est bien sûr à l’honneur, avec des pièces de Bach, Haendel, Purcell… Marianne Muller remarque que « le hip-hop, cette danse vive, fonctionne bien avec certains passages de Bach, qui enfilent les notes dans un rythme soutenu et régulier. Par contre, les pièces poétiques et introverties créent un fort contraste avec la danse ». Le spectacle se nourrit de ces alliances à la fois naturelles et antinomiques. On retrouve l’alternance « tension-détente » qui définit le phrasé de la musique ancienne. La programmation confronte ce répertoire baroque à des pièces de musique contemporaine d’esthétiques diverses, comme nous l’explique Marianne Muller : « La pièce La Guêpe et l’orchidée d’Eric Fischer est d’écriture classique, tandis que l’œuvre de Franck Gervais remodèle le slam, avec une partie très rythmique pour la viole. Quant à Ultra baroque de Noriko Baba, c’est une pièce avec une notation très personnelle. J’utilise alors une viole dite « préparée » qui crée des sonorités inouïes ».
Cette alchimie des saveurs musicales correspond bien à l’art de la variation, qui est la forme même de ce spectacle. Cette rencontre artistique permet également de faire se croiser différents publics. Marianne Muller souligne que « la Péniche désacralise la musique classique et c’est sa grande force ». Le lieu offre aussi un cadre plus intimiste au hip-hop que celui des scènes de danse habituelles. Enfin, le spectacle sera repris dans le cadre d’une tournée des fameuses JMF (Jeunesses Musicales de France). A l’heure de la ghettoïsation sociale, Variations autour de la Viole(s) offre une alternative artistique aussi singulière qu’excitante.
 
Antoine Pecqueur


Du 11 janvier au 17 février, les vendredi et samedi à 20h30. Jusqu’au 30 mai, les dimanche à 12h (sauf pendant les vacances). Places : 24 euros
Mardi baroque confié à Marianne Muller. Mardi 22 janvier à 20h30. Places : 17 €.

Mardi baroque confié à Robert Expert. Mardi 19 février à 20h30. Places : 17 €.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra