La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -142-Une fête pour l?esprit !

Un Chapeau de paille d’Italie

Une dramaturgie singulière entre farce et tragique

Spectacle de fin d’études de l’Epsad mis en scène par Stuart Seide, Quel est l’enfoiré qui a commencé le premier ? du jeune auteur macédonien Dejan Dukovski, oscille entre farce et tragique. Composée de sept courtes scènes, la pièce universalise et transfigure les drames vécus dans les Balkans.

Publié le 10 novembre 2006 - N° 142

Le cheval de Fadinard a confondu son picotin avec un chapeau et il faut
remplacer le chapeau? Gilbert Rouvière s’empare avec gourmandise de cette
machine à rire délirante signée Labiche.

Non pas vaudeville de situation mais vaudeville de mouvement, la pièce de
Labiche narre les mésaventures de Fadinard au matin de son mariage. Son cheval
dévore le chapeau de paille d’Anaïs, en tendre et inavouable conversation avec
un militaire. Le couple suit Fadinard jusque chez lui et refuse de quitter les
lieux tant qu’il n?aura pas remplacé le chapeau par un autre identique, car
Anaïs est mariée à un jaloux, qui s’étonnerait de cette disparition. Fadinard,
sans rien dire à sa noce qui le suit partout, part à la recherche d’un chapeau
jumeau. Course-poursuite entre les personnages qui tourne au tourbillon délirant
et au massacre désopilant, Un Chapeau de paille d’Italie fait retentir
dans tout le théâtre les éclats d’un « rire incandescent et destructeur »,
selon Gilbert Rouvière qui entre avec une joie fougueuse dans ce maelström
déjanté où « ralentir, c’est tomber » !

Catherine Robert

Un Chapeau de paille d’Italie, d’Eugène Labiche ; mise en scène de
Gilbert Rouvière. Du 15 au 18 février 2007.

A propos de l'événement



La Criée?Théâtre National de Marseille, 30 quai de Rive Neuve, 13284
Marseille Cedex. Tél : 04 91 54 70 54.

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre