La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -266-Festivals du réseau Spedidam

Surgères Brass Festival

Surgères Brass Festival - Critique sortie Jazz / Musiques
Le combo de Soweto BCUC a été l’une des énormes révélations de ces deux dernières années sur scène. © Pierre Merimée

CHARENTE-MARITIME / JAZZ

Publié le 25 mai 2018 - N° 266

En trois éditions, ce festival fort de ses sonorités cuivrées est parvenu à s’installer dans le paysage estival. 

Deux grosses écuries américaines vont cette année laisser leurs empreintes en Charente-Maritime. Tout d’abord, le guitariste et chanteur Lucky Peterson avec son Tribute to Jimmy Smith, maître à jouer l’orgue Hammond B-3, l’instrument fétiche du gospel et du jazz soul dont tâte aussi depuis tout gamin Lucky Peterson. L’histoire dit même que le jeune Lucky put jammer des heures durant lors de duos à l’orgue avec l’illustre Jimmy. Funky ! Et dans le genre, que dire du tromboniste Fred Wesley qui, après avoir fait ses classes chez Ike et Tina Turner, fut le directeur musical de James Brown (les grands millésimes du tournant 1970) avant de rejoindre la bande des hirsutes de Parliament-Funkadelic. Depuis il n’a cessé de prêter ses talents pour d’autres, tout en signant des disques sous son patronyme. Sa marque : le soul power, aussi robuste que subtil.  Le soul power, l’Africadelik Band de Manu Dibango n’en manque pas. Le vieux lion devrait encore faire rugir de plaisir le public avec cette formule en big band, qui rappelle les épiques aventures du début des années 1970. Autre temps, mêmes ébats, le combo de Soweto BCUC a pour marque de fabrique de littéralement retourner le public, de la tête aux pieds. Dans un registre plus intimiste, pas moins enivrant, le festival a aussi le bon goût de convier des Français dont deux trios : celui du prometteur Fidel Fourneyron, autour de son nouveau programme, « Animal », centré autour de l’idée de blues, de l’intuition en musique, et le trio KDM, qui relie des tangos de toutes époques (de la Cumparsita aux écrits de Tomas Gubitsch) réarrangés sous la plume du génial pianiste Gustavo Beytelmann. Les curieux comme les âmes sensibles feraient bien de ne pas s’abstenir !

Jacques Denis

A propos de l'événement

Surgères Brass Festival
du Jeudi 19 juillet 2018 au Dimanche 22 juillet 2018

Surgères (17).

Tél. : 01 60 22 05 72.


http://surgeresbrassfestival.com/


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques