La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -280-Festivals Kalypso et Karavel

Rencontre avec Mourad Merzouki directeur des festivals Karavel (2007) et Kalypso (2013)

Rencontre avec Mourad Merzouki directeur des festivals Karavel (2007) et Kalypso (2013) - Critique sortie Danse
Crédit : Bojan Stoilkovski Mourad Merzouki

Entretien

Publié le 23 septembre 2019 - N° 280

Débordant d’énergie et d’envie de promouvoir la danse, le chorégraphe Mourad Merzouki, directeur du CCN de Créteil & du Val-de-Marne et de Pôle en Scènes à Bron, est aussi le créateur et directeur des festivals Karavel (2007) et Kalypso (2013).  

Qu’est-ce qui a présidé à la création de Karavel puis de Kalypso ?

Mourad Merzouki : Ces festivals résultent de notre volonté de soutenir des compagnies hip hop et de leur donner des perspectives, en proposant de multiples rendez-vous dans de multiples lieux. Karavel, créé à Bron, existe depuis treize éditions. Lorsque j’ai proposé de créer le festival Kalypso à Créteil en 2013, les partenaires institutionnels étaient un peu dubitatifs, surtout en termes financiers. Nous avons donc commencé timidement en pensant durer une seule année, puis, très vite, je suis allé à la rencontre d’autres structures partenaires. Les théâtres après quelques années se sont aussi rapprochés de nous pour avoir dans leur programmation un temps dédié à la danse hip-hop. Soit parce qu’ils avaient repéré un artiste, soit par envie de toucher un nouveau public. Aujourd’hui, si l’on considère les chiffres, c’est formidable, mais nous restons très fragiles, le festival étant financé en partie par les recettes de ma propre compagnie.

« Il y a une vraie pertinence à faire circuler des artistes. »

Récemment, vous avez développé une sorte de gémellité de la programmation dans les deux festivals. Pourquoi ?

M.M. : Selon moi, il y a une vraie pertinence à faire circuler des artistes. Cette année quinze compagnies seront présentes dans les deux festivals, ce qui offre aux artistes une meilleure visibilité. Dans le même souci, j’ai créé le Label Passerelle qui réunit plusieurs festivals de hip hop, français et étrangers, comme Shake La Rochelle, le Summer Dance Forever d’Amsterdam, le Hop festival de Barcelone et les Trans’urbaines de Clermont Ferrand. L’idée étant que tous ces festivals s’accordent et choisissent une compagnie que tous vont accueillir. En dépassant nos frontières, ce label favorise aussi les rencontres qui permettent de découvrir d’autres méthodes, d’autres artistes. Tout cela accentue le rayonnement des spectacles.

Vous avez également mis en place des rendez-vous partagés…

M.M. : Oui, comme la Soirée Internationale qui rassemble des artistes repérés lors des voyages, la Carte Blanche animée cette année par John Degois et François Lamargot, la Soirée des Lauréats, qui met en lumière de jeunes compagnies issues de différents concours, ou les Hip Hop Games à mi-chemin entre les battles et la création artistique. Le dispositif Zoom met en relation les artistes du festival et des programmateurs pendant une journée. Enfin, le Marathon de la Danse amène la danse dans les écoles et promeut le hip hop auprès des enseignants et établissements. Sans oublier les occasions pour les amateurs de danser avec les artistes…

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

Rencontre avec Mourad Merzouki directeur des festivals Karavel (2007) et Kalypso (2013)


Festival Karavel,


du 9 octobre au 3 novembre 2019.


Tél : 04 72 14 63 40.


karavelkalypso.com


 


Festival Kalypso,


du 6 novembre au 17 décembre 2019.


Tél : 01 56 71 13 20.


karavelkalypso.com


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse