La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -191-peniche

Olivier Desbordes

Olivier Desbordes - Critique sortie Classique / Opéra

Publié le 10 octobre 2011

Opéra Eclaté s’installe à la Péniche

Opéra Eclaté présente, au cours du mois de novembre, deux spectacles à la Péniche Opéra : Voyage à Saint-Germain et Louis Aragon chanté par Eric Perez. Explications avec Olivier Desbordes, son directeur.

« Nous ne sommes pas dans un respect muséographique de l’opéra. »
 
 
Quelle place Opéra Eclaté occupe-t-il dans le paysage culturel ?
 
Olivier Desbordes : Nous sommes à la marge des institutions lyriques traditionnelles, qui sont déterminées par leur lieu d’implantation. Comme notre nom l’indique, nous sommes au contraire éclatés géographiquement, présentant nos spectacles lors de tournées même si nous nous retrouvons chaque été au Festival de Saint-Céré. Je me revendique comme un artisan : nous ne sommes pas dans un respect muséographique de l’opéra. En matière de répertoire, nous abordons aussi bien les grands tubes, comme La Flûte enchantée de Mozart ou Madame Butterfly de Puccini, qu’une rareté de Kurt Weill. Notre mobilité est une contrainte qui nous oblige à une créativité permanente. Plus que jamais, nous cherchons à toucher un public qui ne va normalement pas à l’opéra.
 
Pouvez-vous nous présenter les deux spectacles que vous montez à la Péniche Opéra ?
 
O. D. : Voyage à Saint Germain réunit deux chanteurs, Eric Perez et Eric Vigneau, et un trio de jazz. Ensemble, ils revisitent l’histoire musicale de Saint-Germain-des-Prés, de Cocteau à Gainsbourg. Nous avons exhumé des raretés, notamment une chanson d’Henri-Georges Clouzot. Tout au long du spectacle se dessine une relation souvent cocasse entre les deux chanteurs, avec des scènes à mourir de rire, notamment sur la chanson Musique de Bruno Coquatrix ! Le deuxième spectacle met à l’honneur Aragon, dont on commémorera en 2012 les 30 ans de la disparition. Aragon avait accepté d’être mis en musique par de nombreux artistes : Léo Ferré, Georges Brassens… Nous avons choisi de réunir des chansons et des extraits de textes, notamment sur la résistance, la première guerre mondiale, le surréalisme, l’amitié… C’est donc une ballade à la fois littéraire et musicale, portée par la voix d’Eric Perez, qui fait un travail d’interprétation plus que d’imitation, et le piano de Roger Pouly, connu pour avoir été notamment le pianiste de Charles Trénet.
 
Quel est votre lien avec la Péniche Opéra ?
 
O.D. : C’est la première fois qu’Opéra Eclaté monte des spectacles à la Péniche Opéra. Mais je connais Mireille Larroche depuis de nombreuses années. Nous travaillons parfois avec les mêmes artistes et, surtout, nous partageons une même conception non figée de l’opéra. La Péniche est un lieu vraiment magique, qui sera parfait pour les deux spectacles intimes que nous y présentons.
 
Propos recueillis par Antoine Pecqueur


 
Voyage à Saint-Germain, les 3, 4 et 5 novembre à 20h30. Louis Aragon chanté par Eric Perez, les 17, 18 et 19 novembre à 20h30.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra