La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -231-FESTIVAL DE SAINT~DENIS 2015

Nico Muhly

Nico Muhly - Critique sortie Classique / Opéra saint denis
Nico Muhly, jeune figure de l’école minimaliste. © Samantha-West

MUSIQUE CONTEMPORAINE / LEGION D’HONNEUR / BASILIQUE

Publié le 25 mars 2015 - N° 231
Le jeune compositeur américain est à l’honneur dans deux concerts du Festival.

Le nom de Nico Muhly est encore peu connu en France. Mais le jeune compositeur américain, né en 1981, est déjà une star Outre Atlantique, où il collabore aussi bien avec les institutions de musique classique (Metropolitan Opera, St Paul Chamber Orchestra…) qu’avec des artistes de pop, comme Björk. Son esthétique s’inscrit clairement dans la lignée de l’école minimaliste – il a d’ailleurs collaboré avec Philip Glass. Mais avec une touche personnelle, notamment dans le traitement instrumental. Le Festival de Saint-Denis nous fait découvrir ce compositeur à travers deux concerts. Au cours de la soirée « American Stories » sera donné en création française son Concerto pour alto, interprété par Nadia Sirota et l’Orchestre national d’Ile-de-France, dirigé par Enrique Mazzola. « Ecrire pour cet instrument n’est pas aisé, car l’alto ne chante pas aussi facilement que le violon. Il n’y a d’ailleurs pas un grand répertoire soliste pour cet instrument. Mais l’enjeu est passionnant,  j’ai d’ailleurs écrit un concerto très ample, de près de 30 minutes ! », nous explique, par Skype, Nico Muhly.

Deux concerts pour une découverte

L’autre concert est une « carte blanche » offerte au compositeur. On y entendra sa pièce Sentences, inspirée des travaux du mathématicien Alan Turing, rendu célèbre à travers le film « Imitation game », sorti en début d’année. Cette pièce sera interprétée par le contre-ténor Lestyn Davies : « j’ai écrit la pièce pour lui. J’aime sa voix, incroyablement pur. Lestyn n’a pas reçu une formation de soliste, mais de choriste, et cela s’entend », nous dit Nico Muhly. Le programme donne également à entendre le Lachrymae de Britten, ainsi que le Stabat Mater de Vivaldi et If my complaints could passions move de Dowland. L’ensemble Britten Sinfonia sera dirigé depuis le clavecin par… Nico Muhly. « J’aime diriger, mais je préfère avoir autre chose à faire ne même temps, comme tenir la partie de clavier », souligne le compositeur. Le parcours de Nico Muhly se poursuivra ensuite en France à l’Opéra de Paris, où Benjamin Millepied l’a invité à venir travailler pour le Ballet. A la plus grande joie du compositeur, qui entretient un lien fort à ce pays : « la famille de ma mère est française. J’ai par ailleurs fait des stages à la Schola Cantorum. Et des compositeurs comme Boulez ou Dutilleux ont beaucoup compté pour moi. » On tient assurément là le plus français des jeunes compositeurs américains.

A. Pecqueur

A propos de l'événement

Nico Muhly
du Dimanche 7 juin 2015 au Mercredi 10 juin 2015

Basilique Cathédrale de Saint-Denis, 93200 Saint-Denis, France

Carte blanche : dimanche 7 juin à 17h à la Légion d’Honneur.


American Stories : mercredi 10 juin à 20h30 à la Basilique.



Festival de Saint-Denis, rue de la Légion d’Honneur, 93200 Saint-Denis. Du 4 juin au 2 juillet 2015. Tél : 01 48 13 06 07.







x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra