La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -244-Orchestre national d’Île~de~France ~ Saison 2016~2017

L’ONDIF : engagement, rayonnement et partage

L’ONDIF : engagement, rayonnement et partage - Critique sortie Classique / Opéra
Photo de Mazzola dirigeant l’orchestre © Eric Laforgue

Entretien Enrique Mazzola

Publié le 27 mai 2016 - N° 244

Directeur musical de l’Orchestre national d’Île-de-France depuis 2012, ce jeune chef d’origine italienne de 41 ans incarne pleinement aujourd’hui le projet de la formation francilienne.

Comment abordez-vous cette saison 2016-2017 ?

Enrique Mazzola : J’ai conçu cette saison dans la continuité. L’orchestre essaie d’offrir au public parisien et francilien le plus large répertoire possible, de la période classique à la musique contemporaine. Du côté des chefs invités, nous accueillerons par exemple Alondra de la Parra et Alexandre Bloch, deux jeunes musiciens qui représentent aujourd’hui l’excellence de la direction d’orchestre partout dans le monde.

Comment évolue votre relation personnelle, dans le travail, avec l’orchestre ?

E. M.: Un orchestre est principalement un groupe humain. Trop de chefs à mon avis ont tendance à l’oublier, mais pour moi cette dimension a été une évidence dès mes premières expériences de chef d’orchestre. Notre travail avec les musiciens de l’ONDIF est dans une évolution permanente. Ce qui est important aujourd’hui, c’est que nous nous connaissons très bien. Je remarque que le travail au cours des répétitions se fait toujours plus rapide et précis. Nous travaillons vraiment tous ensemble dans la même direction, avec le même objectif lors des répétitions, et en gardant à l’esprit que notre musicalité et notre manière d’être des artistes représentent ce que nous pouvons offrir de plus important et sincère à notre public.

« Notre travail avec les musiciens de l’ONDIF est dans une évolution permanente. »

Comment voyez-vous l’avenir de l’ONDIF ?

E. M.: L’Orchestre est devenu l’un des protagonistes les plus importants de la vie artistique parisienne, ce qui est l’un des plus grands accomplissements que je pouvais rêver connaître un jour. Nous avons un public fidèle, qui suit avec amour et passion notre travail. Et je dois dire que nous lui rendons bien ! Je souhaite que l’ONDIF commence bientôt à se faire connaître au-delà des frontières françaises. Notre premier enregistrement (Belcanto Amore Mio) a reçu un très bel accueil de la presse étrangère. J’en suis heureux. C’est une première étape mais elle est très importante. Nous allons poursuivre notre politique discographique et plus largement amplifier notre rayonnement en gardant à l’esprit que notre musique, c’est de la musique pour tout le monde!

 

Propos recueillis par Jean Lukas

 

 

LA MAISON DE L’ORCHESTRE NATIONAL D’ÎLE-DE-France

19, rue des Écoles, 94140 Alfortville

Téléphone : 01 41 79 03 40

http://www.orchestre-ile.com

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra