La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -297-Théâtre Brétigny

Les gestes du quotidien réinventés à la scène

Les gestes du quotidien réinventés à la scène - Critique sortie  Brétigny-sur-Orge Théâtre de Brétigny
BDG 18 19 Thierry Thieû Niang © theatrebretigny.jpg

Beauté du geste / Théâtre Brétigny

Publié le 3 mars 2022 - N° 297

Magnifiés par six artistes, les gestes professionnels de six habitants essonniens s’invitent au plateau lors du festival La Beauté du geste.

Lorsque nous demandions récemment à Sophie Mugnier, directrice du Théâtre de Brétigny, de quelle manière elle investissait le territoire, celle-ci nous répondait : « le territoire s’invite au plateau en inspirant les commandes que nous faisons à nos artistes associés ». Mini festival de création autant qu’espace d’expérimentations artistiques et d’interactions humaines, La Beauté du geste en est un autre parfait exemple. Né de la volonté « d’inviter la réalité́ dans la fiction et réciproquement, de rendre visible l’invisible et de réaffirmer que l’œuvre est processus et non produit », il suit un protocole précis. Chaque année, un artiste pilote est invité à le co-construire avec les équipes du théâtre. Celui-ci choisit six artistes et six métiers présents sur le territoire essonnien. Après que les gestes professionnels ont été captés dans une courte vidéo, chaque créateur s’en empare pour produire une performance.

Une semaine de créations et d’échanges sous la houlette de Vincent Thomasset

S’en suit une semaine où le « Théâtre de Brétigny est habité par les gestes collectés dans le territoire, leur appropriation par les différents artistes et leur prolongement dans la rencontre avec le public ». Chaque jour (quatre soirées, dont une réalisée en partenariat avec le CAC Brétigny, et deux après-midis les mercredi et dimanche), sont proposés une performance inédite dans un rapport de grande proximité avec les spectateurs et spectatrices, le film documentant le geste choisi, le partage de ce geste avec le public, une discussion avec l’artiste et l’habitant qui a été filmée avant que ne soit partagé un repas imaginé sur mesure autour du geste mis à l’honneur. Pour parfaire ce programme, le mercredi est organisée une journée professionnelle et le dimanche un Mégatroc des savoir-faire. Partant de l’idée que « nous sommes tous dépositaires de savoir-faire qui demandent une connaissance, une dextérité́ ou une créativité́ particulière, ce Mégatroc fait la part belle aux gestes domestiques et invite les habitants du territoire à venir les présenter. » Après Julie Nioche et Julie Desprairies, Vincent Thomasset est l’artiste pilote de cette troisième édition pour laquelle Daphné Biiga Nwanak s’inspirera des gestes de Cyril Brugé – horloger, Lorenzo De Angelis de ceux de Lou Gay Cacciaguerra – cavalière, Martine Pisani de ceux d’étudiants topographes, Mirte Bogaert de ceux de Martin Barral – chef d’orchestre, Zoé Philibert de ceux de Reynald Pelletier – photographe et Vincent Thomasset de ceux d’un groupe d’habitants devenus pour l’occasion danseurs amateurs de mouvements domestiques.

Delphine Baffour

A propos de l'événement

Théâtre de Brétigny

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant