La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -276-30ème édition de Théâtre en mai

L’Ecole des femmes de Molère, mis en scène par Stéphane Braunschweig /

L’Ecole des femmes de Molère, mis en scène par Stéphane Braunschweig / - Critique sortie Théâtre DIJON Théâtre Dijon Bourgogne - Centre Dramatique National
Stéphane Braunschweig, parrain du festival. Crédit : Carole Bellaïche

De Molière / mes Stéphane Braunswchweig
Entretien

Publié le 21 avril 2019 - N° 276

Après y avoir débuté en 1990, le directeur de l’Odéon est cette année le parrain de Théâtre en mai où il présente L’Ecole des femmes de Molière.

Que représente pour vous Théâtre en mai ?

Stéphane Braunschweig : Ce festival représente les débuts de ma vie professionnelle. C’est là que j’ai créé plusieurs de mes spectacles. À l’époque, François Le Pillouër m’avait invité à créer Don Juan revient de guerre de Horváth (en même temps qu’était repris Tambours dans la nuit de Brecht pour la première édition), puis Ajax de Sophocle, et encore un spectacle à quatre mains avec Giorgio Barbero Corsetti, Docteur Faustus ou le manteau du diable. Tout à coup, grâce à ce festival, mon travail s’est professionnalisé et a pu être vu. Théâtre en mai a été pour moi un tremplin. Le festival a été un lieu de rencontres pour toute une nouvelle génération. Quand on joue dans les festivals, c’est important d’aller voir les spectacles des autres, de faire des rencontres.

« Théâtre en mai a été pour moi un tremplin. »

Vous êtes le parrain de cette 30e édition. Comment l’envisagez-vous ?

S. B. : Benoît Lambert souhaite que les jeunes générations puissent être placées sous l’œil bienveillant d’un aîné. Je le prends comme un honneur, cela revêt pour moi une dimension affective. La boucle se reboucle.

Pourquoi présenter L’Ecole des femmes ?

S. B. : J’ai toujours essayé de monter Molière de manière à ce que cela parle à mes contemporains, en transposant ses pièces très franchement dans notre présent. Quand Molière écrivait, il parlait à ses contemporains : ne pas le transposer, c’est déjà le trahir. Ensuite, le sujet de L’Ecole des femmes, autour de la domination masculine sur une toute jeune fille, est un thème qui résonne très fortement avec notre actualité et la libération de la parole des femmes depuis un an. Molière a tapé juste ! Nous avons rencontré des publics partout en France, et notamment des jeunes, qui se sont pris la pièce de plein fouet.

 

Propos recueillis par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

L’Ecole des femmes de Molère, mis en scène par Stéphane Braunschweig /
du Jeudi 23 mai 2019 au Dimanche 26 mai 2019
Théâtre Dijon Bourgogne - Centre Dramatique National
Parvis Saint-Jean, rue Danton, 21000 Dijon.

Théâtre en mai.


Du 23 mai au 2 juin 2019. Tél : 03 80 30 12 12.


www.tdb-cdn.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre