La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -257-Comédie de Saint~Etienne

Former des enquêteurs du langage

Former des enquêteurs du langage - Critique sortie Théâtre SAINT ETIENNE
© D. R. Pauline Sales

66 pulsations par minute / de Pauline Sales / mes Arnaud Meunier
Entretien / Pauline Sales

Publié le 9 août 2017 - N° 257

Marraine de la promotion 28, Pauline Sales a écrit 66 pulsations par minute, une pièce sur mesure pour les dix jeunes comédiens qui découvrent ainsi la richesse dramaturgique de l’écriture contemporaine.

« Ce que je trouve beau dans cette école, c’est qu’elle soit dans un théâtre. Le pont que permet cette situation est une richesse incroyable. Les élèves assistent évidemment aux spectacles mais rencontrent aussi les équipes, ce qui est essentiel pour ce savoir complètement artisanal. Une école, c’est d’abord la possibilité d’oser jouer, avant les futures rencontres avec des metteurs en scène qui, parfois, imposent une certaine forme de jeu. A l’école, toutes les audaces sont possibles : on peut essayer les sentiments, le contre-emploi, la psychologie (même quand le théâtre actuel la déteste), forcer l’expressif… On trouve ainsi quel va être son chemin. L’école doit vraiment servir à ça. Ayant été comédienne, je leur communique quelque chose de cela, mais mon rôle principal est de les aider à comprendre comment on interprète l’écriture contemporaine, ce qui n’est pas évident !

Pour des acteurs dramaturges

Le risque avec le théâtre contemporain, c’est que les comédiens ont tendance à naturaliser ou à formaliser sa langue. Or le bon endroit est au centre, à l’équilibre. Il est important que le texte soit incarné, mais il ne faut pas sombrer dans la quotidienneté, même si la langue peut paraître simple. Il s’agit de deviner la pensée de l’auteur, de partir en enquête sur sa langue. Même si les dialogues sont d’aujourd’hui, la pensée en sous-texte demande autant de dramaturgie qu’un texte classique. La promotion 28, curieuse et intelligente, a fait ce travail. Les élèves se sont vraiment rendus compte que le théâtre contemporain est aussi difficile que Racine même s’il n’en a pas l’air ! Non seulement ils l’ont acquis, mais cela les intéresse, et je pense que cela leur servira. »

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

66 pulsations par minute
du Mardi 19 juin 2018 au Vendredi 22 juin 2018

1 Place Jean Daste, 42230 Saint-Étienne, France

Comédie de Saint-Etienne, Centre Dramatique National.


Tél : 04 77 25 14 14.


comedie@lacomedie.fr


 


A voir aussi J’ai bien fait ?, texte et mise en scène Pauline Sales, du 13 au 15 décembre 2017.


 


 


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre