La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -246-Théâtre de Nîmes ~ Saison 2016~2017

De Thomas Ostermeier à Michel Dezoteux

De Thomas Ostermeier à Michel Dezoteux - Critique sortie Théâtre Nîmes
Vera dans la mise en scène de Elise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo. © Tristan Jeanne-Valès

Gros plan / Théâtre

Publié le 27 août 2016 - N° 246

Scène pluridisciplinaire, le Théâtre de Nîmes accueille notamment cette saison des créations de Thomas Ostermeier, Pierre Maillet, Bruno Geslin, Yasmina Reza, Michel Dezoteux, Elise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo.

« Le Théâtre de Nîmes a souhaité proposer un juste dosage de ce qui se fait de mieux au niveau européen et international, déclare Jean-Paul Fournier, sénateur du Gard et maire de Nîmes. L’éventail proposé est donc large, très dense, varié, et permet à tous les types de public d’être, je le crois, pleinement satisfaits. Jeunes et moins jeunes, spectateurs exigeants ou plus occasionnels, amateurs d’art lyrique ou de théâtre classique, curieux ou plus conformistes, chacun pourra allègrement profiter d’un remarquable voyage culturel. » Résolument ouverte, la programmation du Théâtre de Nîmes rend compte de tous les champs des arts de la scène et, à l’intérieur de ces champs, d’une large gamme de sensibilités artistiques. Quel lien esthétique établir, en effet, entre l’univers de Thomas Ostermeier, qui présentera les 8 et 9 novembre la version contemporaine de La Mouette d’Anton Tchekhov qu’il a créée au Théâtre de Vidy-Lausanne, et celui d’Elise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo, qui mettront en scène Vera, une tragi-comédie déjantée de l’auteur tchèque Petr Zelenka, du 7 au 9 décembre ? Aucun, sans doute.

L’art du mélange des genres

Car lorsque le directeur de la Schaubühne de Berlin puise dans la puissance politique de l’ultra-contemporain, le directeur de la Comédie de Caen et sa complice de la compagnie Le Théâtre des Lucioles s’illustrent dans des créations aux souffles absurdes et exubérants. Interprète de Vera, Pierre Maillet signe également sa propre mise en scène – La Cuisine d’Elvis, du 19 au 21 avril – : une comédie noire du dramaturge britannique Lee Hall qui fait voler en éclat les tabous d’une famille pas tout à fait comme les autres. Autre forme de comédie grinçante, Bella Figura de Yasmina Reza. L’auteure à succès a choisi de mettre elle-même en scène la version française de sa dernière pièce, créée en allemand par Thomas Ostermeier en 2015, qui sera interprétée par Emmanuelle Devos, Camille Japy, Louis-Do de Lencquesaing, Micha Lescot et Josiane Stoleru (du 1er au 3 mars). Bruno Geslin, lui, s’attaque au sport comme outil d’uniformisation de la pensée avec Parallèle (les 25 et 26 janvier). Autre proposition théâtrale de la saison (les 17 et 18 mai), la mise en scène de Woyzeck signée par Michel Dezoteux déploie les accents d’une représentation tout en contrastes, en ruptures et en clairs-obscurs. Une représentation qui, à l’instar du Théâtre de Nîmes, célèbre l’art du mélange des genres.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

De Thomas Ostermeier à Michel Dezoteux
du Mardi 8 novembre 2016 au Jeudi 18 mai 2017

Nîmes, France

Théâtre de Nîmes : Théâtre Bernadette Lafont, 1 place de la Calade, 30 000 Nîmes ; Odéon, 7 rue Pierre Semard, 30000 Nîmes. Tél. : 04 66 36 65 10. www.theatredenimes.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre