La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -291-Théâtre Nanterre~Amandiers

Christophe Rauck, un théâtre en partage

Christophe Rauck, un théâtre en partage - Critique sortie Théâtre Nanterre Théâtre Nanterre-Amandiers
DR Christophe Rauck, nouveau directeur de Nanterre-Amandiers.

Entretien / Christophe Rauck

Publié le 19 août 2021 - N° 291

L’ancien directeur du Théâtre du Nord détaille le projet qu’il a conçu pour succéder à Philippe Quesne à la direction du Centre dramatique national de Nanterre.

Quel projet vous a porté à la tête du Théâtre Nanterre-Amandiers ?

Christophe Rauck : L’idée de mon projet est d’inviter d’autres créateurs à s’investir dans la vie du théâtre, de permettre aux Amandiers de résonner aux sonorités de saisons pensées en collaboration avec d’autres artistes (ndlr, Julien Gosselin, Joël Pommerat, Tiphaine Raffier et Anne-Cécile Vandalem). Bien sûr, en présentant des spectacles, mais aussi en échangeant avec l’équipe, en participant aux activités de la maison, notamment à la programmation. Je me suis demandé comment on pouvait repenser l’avenir de ce théâtre en imaginant quelque chose de plus innovant, en essayant de faire bouger des lignes, de découvrir d’autres géographies à travers le travail d’autres artistes. Il ne faut jamais oublier que le théâtre, c’est l’autre ; le théâtre ce n’est pas une chapelle, c’est un monde. Or, comme dans tout monde, il y a différents hémisphères, au sein desquels on effectue des voyages.

Vous souhaitez également accorder une place privilégiée aux autrices et aux auteurs…

C.R. : Oui, car la question de la concurrence et de l’opposition m’a toujours posé problème : entre les textes contemporains et les textes classiques, entre les auteurs et les metteurs en scène… J’aime les choses qui se frottent, qui se confrontent. Les interactions enrichissent le théâtre. Lorsque j’étais directeur de l’École du Théâtre du Nord, j’ai créé une classe d’auteur. L’écriture théâtrale est pour moi un genre littéraire à part entière. Les auteurs qui sont venus à Lille pour travailler avec les élèves ont formé une sorte de communauté intellectuelle qui a énormément enrichi le Théâtre du Nord. Je n’avais pas envie de perdre ces intelligences. J’ai donc voulu, dans mon projet pour Nanterre, réaffirmer l’importance de la présence des auteurs dans un théâtre à travers des commandes d’écriture, des masterclass, des actions auprès des publics… Ainsi, Sonia Chiambretto, Claudine Galea, Pauline Peyrade, Sara Stridsberg, André Markowicz, Christophe Pellet, Guy Régis Jr… participeront, aux côtés des artistes associés, à la vie des Amandiers.

« Il ne faut jamais oublier que le théâtre, c’est l’autre ; le théâtre, ce n’est pas une chapelle, c’est un monde. »

Vous allez aussi créer L’Atelier, une formation d’acteur en 2 ans. Pourquoi ouvrir une nouvelle école de théâtre ?

C.R. : Parce que l’expérience que j’ai vécue à l’École du Nord a été très forte pour moi, je me suis dit qu’il était dommage de ne pas en faire profiter d’autres jeunes gens. À Lille, j’ai souhaité que l’école soit partie intégrante du théâtre, ce qui a engendré une très belle dynamique. La jeunesse est contagieuse : elle amène un nouveau souffle, un esprit différent dans un théâtre. N’ayant pas envie de perdre cela, j’ai élaboré ce projet d’Atelier avec Cécile Garcia Fogel. Il s’agit d’un cursus non diplômant de deux ans qui n’a pas vocation à concurrencer le réseau des écoles supérieures d’art dramatique. Avec cet atelier, nous voulons faire autre chose, faire autrement. La seconde année d’étude, par exemple, sera une année professionnalisante, qui permettra à nos jeunes actrices et acteurs de développer des projets sur le territoire.

De 2021 à 2023, le Théâtre des Amandiers va faire peau neuve. Comment la vie du CDN s’organisera-t-elle durant cette période de travaux ?

C.R. : Ces travaux de grande envergure permettront une réhabilitation environnementale du théâtre ainsi qu’une mise aux normes des salles. L’espace sera entièrement reconfiguré avec une salle supplémentaire de 200 places et des logements pour les artistes. Pendant la durée des travaux, les spectacles se dérouleront au sein des trois nefs des ateliers, en face du théâtre. Une nef sera consacrée à l’accueil du public, avec un bar, une librairie et un espace de convivialité. Une autre deviendra une salle de 400 places. Et la dernière hébergera une salle de travail pour les artistes. Ce théâtre éphémère nous permettra d’imaginer divers partenariats, afin de travailler avec d’autres lieux comme, par exemple, la Maison de la Musique de Nanterre, le T2G, Théâtre Ouvert, le Théâtre 14, le Carreau du Temple ou l’Odéon, avec qui nous co-accueillerons une création de Tiphaine Raffier.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Christophe Rauck
Théâtre Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo Picasso, 92000 Nanterre.

Tél : 01 46 14 70 00.


Site : nanterre-amandiers.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre