La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -288-Le Théâtre du Nord

Christophe Rauck creuse le sillon d’un théâtre exigeant et audacieux

Christophe Rauck creuse le sillon d’un théâtre exigeant et audacieux - Critique sortie  Paris Théâtre du Rond-Point
crédit : Jean-Louis Fernandez Après La Faculté des Rêves, Christophe Rauck met à nouveau en scène un texte de Sara Stridsberg : Dissection d’une chute de neige.

Entretien

Publié le 25 octobre 2020 - N° 288

Plusieurs spectacles en tournée, dont l’un repris en novembre au Rond-Point, le mythique théâtre des Amandiers à rejoindre bientôt : Christophe Rauck creuse le sillon d’un théâtre exigeant et audacieux.

Dans quel esprit allez-vous quitter le Théâtre du Nord ?

Christophe Rauck : Bien des choses ont permis le développement de ce théâtre, en plein essor et en bonne santé. La classe d’auteurs, ajoutée à la formation d’acteurs, a donné un nouveau visage à l’Ecole du Nord. Nous avons pensé ce projet avec Cécile Garcia Fogel, qui, comme Alain Françon, sait transmettre des outils de jeu aux jeunes artistes. Pensées longues, textes du répertoire et contemporains, Croquis de voyage en début de troisième année pour travailler l’autonomie et avoir un point de vue sur ce que l’on voit : tout cela doit permettre d’amener sur scène une pensée sur le monde. J’ai demandé aux services du ministère de la Culture de sanctuariser la classe d’auteur, comme je l’ai demandé pour l’atelier de construction, qui construit beaucoup de décors et qui compte de grands chefs constructeurs soucieux eux aussi de l’apprentissage. Je tiens à la conservation des métiers et du savoir-faire des grands artisans, et ce dans tous les domaines.

« Partager nous rend plus forts et nous permet de mieux connaître les endroits de nous-mêmes qui restent à découvrir. »

Vous insistez beaucoup sur l’importance du partage…

C.R. : On ne fait pas du théâtre pour être tout seul ! Le partager nous rend plus forts et nous permet de mieux connaître les endroits de nous-mêmes qui restent à découvrir. Je n’aurais sans doute pas mis en scène La Faculté des rêves si je n’avais pas été à Lille et n’avait pas rencontré la richesse artistique de cette région. C’est la même chose avec les artistes associés (Rémi De Vos, Marie Desplechin, Paul Cox, Tiphaine Raffier, Simon Falguières, Cyril Teste, André Markowicz).

Comment envisagez-vous l’installation à Nanterre ?

C.R. : Philippe Quesne a compris l’esprit de la passation et nous laisse la possibilité de rencontrer l’équipe. Nathalie Pousset et Anne-Marie Peigné, avec lesquelles je travaille depuis plus de dix ans, m’accompagnent dans ce projet que je n’aurais pas entrepris seul. Quand j’ai quitté Le Théâtre du Peuple de Bussang et le TGP de Saint-Denis, j’avais l’impression d’avoir épuisé les possibilités artistiques des salles et des lieux même si je regrettais de quitter les équipes. A Lille, où le grand plateau est assez neutre, j’avais moins cette impression d’épuisement et puis j’adore l’équipe de ce théâtre et les gens du Nord : j’ai fait là des rencontres magnifiques. Mais quand j’ai appris que Philippe ne suivrait pas les travaux de Nanterre, je me suis dit que les travaux me permettraient de me glisser dans ce lieu par les coulisses pour écrire un nouveau chapitre sans être écrasé par la grande histoire. Je suis un metteur en scène et je ne peux pas imaginer diriger un théâtre sans mettre en scène. A Nanterre, j’ai envie d’ouvrir la programmation à des artistes associés (Joël Pommerat, Anne-Cécile Vandalem, Tiphaine Raffier, Julien Gosselin) en leur proposant à la fois une création et une saison. Cela devrait permettre de faire bouger les lignes esthétiques. Je suis nommé à Nanterre à partir de janvier mais je resterai à Lille jusqu’en mars, pour la création de Dissection d’une chute de neige, de Sara Stridsberg.

 

Catherine Robert

A propos de l'événement

Départ volontaire de Rémi De Vos
du Samedi 7 novembre 2020 au Dimanche 29 novembre 2020
Théâtre du Rond-Point
2Bis Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris

uniquement les samedis et dimanches à 15h.


Marivaux sur les routes : du 25 janvier au 6 février 2021 dans les Hauts-de-France.


Dissection d’une chute de neige, du 10 au 21 mars 2021 au Théâtre du Nord.


 


Théâtre du Nord,


4, place du Général de Gaulle, BP 302, 59026 Lille Cedex.


 


Théâtre de l’Idéal,


19, rue des Champs, 59200 Tourcoing.


Tél. : 03 20 14 24 24.


Site : www.theatredunord.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant