Théâtre - Gros Plan

Festival Exit

DR Légende Open for everything par Constanza Macras, un regard sur les communautés roms.

MAC de Créteil / Festival international

Rendez-vous très attendu, le Festival Exit de la Maison des Arts et de la Culture de Créteil bouscule nos sens et notre esprit, et provoque une relation à l’œuvre renouvelée et originale. Avec des artistes renommés et des découvertes. 

Le Festival Exit est clairement identifié : il explore des territoires et des modes de création inédits qui surprennent, troublent la perception, suscitent la réflexion sur notre monde mutant, qui connaît depuis quelques décennies une profonde révolution technologique. Le réel ainsi transfiguré par les artistes nous subjugue par sa beauté et nous bouscule en interrogeant le rôle de l’homme au sein du réel. Une double perspective où se conjuguent l’avènement d’une matérialité spectaculaire et totalement originale et un regard artistique aiguisé sur le monde. Nourris des nouvelles technologies, de l’interaction entre l’homme et la machine, croisant les domaines de la science et de l’art, croisant aussi diverses disciplines, les spectacles, installations et performances de ce festival foisonnant convoquent nos sens et notre esprit… Ainsi l’exposition Natures Artificielles (du 4 au 14 avril) rassemble les œuvres de vingt-sept artistes ou collectifs internationaux. Installé dans un fauteuil de massage, vous entrez dans un tunnel lumineux évoquant le passage vers l’au-delà, vous assistez ensuite à un concerto de nuage, puis vous vous confrontez à d’autres nuages moins poétiques…   C’est en fait une expérience sensorielle plus qu’une exposition.

Une actrice sans voix

Parmi les artistes accueillis, Ivo van Hove, un fidèle compagnon de Créteil, et l’un des metteurs en scène les plus talentueux en Europe, qui nous avait scotchés avec Scènes de la vie conjugale, traversée houleuse dans le temps d’une vie à deux, magnifiquement interprétée. Il se confronte cette année à deux autres œuvres d’Ingmar Bergman, Après la Répétition suivi de Persona, qui explorent les rapports tumultueux d’artistes avec le réel, et avec leurs névroses – un metteur en scène pour qui le théâtre est tout, une actrice qui se trouve sans voix alors qu’elle interprète Electre. A voir pour l’engagement des acteurs et la qualité des tensions qui parcourent la pièce. A voir aussi Grind, un projet du danseur et chorégraphe Jefta van Dinther, qui ébranle notre attention sensorielle. La performance Cinétose par les Canadiens du Projet Eva, à la fois instrument sonore et dispositif scénique, installe les spectateurs sous un ciel en mouvement composé de plaques d’acier. Le chorégraphe Chris Haring confronte les danseurs et les images projetées de leurs visages déformés pour une plongée satirique dans les réalités virtuelles. Et à ne pas manquer un voyage musical et dansé qui se joue des clichés, Open for everything par Constanza  Macras, en prise directe avec les conséquences de la sédentarisation des communautés roms en Europe. A découvrir enfin les performers Brian Lobel et Gaybird.  Un festival unique en son genre !

Agnès Santi

 

A propos de l'événement

Festival Exit
du Jeudi 4 avril 2013 au Dimanche 14 avril 2013
Maison des Arts de Créteil
Place Salvador Allende, 94000 Créteil
Festival Exit, du 4 au 14 avril 2013. Tél : 01 45 13 19 19.
Mots-clefs :,

A lire aussi sur La Terrasse

Théâtre - Critique

L’Immédiat

Camille Boitel reprend ce spectacle de 2009, [...]

L’Immédiat : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction