La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Agenda

Etrange Cargo

Etrange Cargo - Critique sortie Théâtre Paris La Ménagerie de Verre
CR : Rémy Artiges

La Ménagerie de Verre / Festival

Publié le 21 février 2017 - N° 252

20ème édition du festival Etrange Cargo où se croisent les formes, les genres et les talents.

On n’a de cesse de rappeler combien la Ménagerie de Verre, petite salle située dans l’Est parisien, a vu éclore de talents à l’occasion des festivals dirigés par Marie-Thérèse Allier. On parle souvent d’ailleurs de scène émergente à propos d’Etrange Cargo. Mais cette année encore, comme depuis quelque temps déjà, des valeurs sûres, des fidèles du lieu, des figures déjà remarquées et remarquables d’une scène qui ne se trouve pas assez souvent sous le feu des projecteurs médiatiques et programmatiques, y conduiront ces spectacles aux formes hybrides et singulières dont le festival s’est fait le spécialiste. Tout un symbole, Yves-Noël Genod, le « dispariteur » comme il se qualifie, qui aura étrenné en février sa Recherche autour de Proust aux Bouffes du Nord, proposera en ouverture du festival une Beauté contemporaine inspirée de la beauté de la jeunesse telle qu’elle est évoquée dans A l’ombre des jeunes filles en fleurs et de celle d’aujourd’hui.

Cachés dans les ailes d’un avion

Trois autres créations l’accompagneront. Uccello e uccellacci & The Birds dirigé par Jean-Luc Verna retraverse 200 ans d’histoire de l’art et 50 ans d’histoire du rock à travers l’intimité de deux corps qui furent amoureux. Gaëlle Bourges, qui fonde toujours son travail sur l’histoire de la peinture, propose Conjurer la peur, basé sur une fresque italienne de 1338 intitulée « Les Effets du bon et du mauvais gouvernement ». Et enfin, Group Show issu du projet Galerie animé par Adriano Wilfert Jensen et Simon Asencio interprète chaque soir une sélection d’œuvres de l’histoire de l’art. Un programme où le spectacle vivant se nourrit donc largement de la littérature et de la peinture, encore une fois avec Fanni Futterknecht et son Across the white qui, autour du blanc, « investit la relation entre image et narration ». De son côté Malika Djardi et son Horion envisage l’histoire d’un couple à travers les coups (de pied, de tête, etc). Les performers Giuseppe Chico et Barbara Matijevic se penchent sur le monde du do-it-yourself notamment visible sur Youtube (I’ve never done this before). Et le chorégraphe Raimund Hoghe, autre valeur sûre de la scène, propose une nouvelle version de Lettere amorose, pièce initialement créée en 1999 autour des lettres de deux jeunes africains retrouvés morts après s’être cachés dans les ailes d’un avion.

Eric Demey

A propos de l'événement

Etrange Cargo
du Mardi 14 mars 2017 au Dimanche 9 avril 2017
La Ménagerie de Verre
12 Rue Lechevin, 75011 Paris, France

Du 14 mars au 9 avril. Tel. : 01 43 38 33 44.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre