La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan /FESTIVAL DES ARTS DE LA RUE

Éclat(s) de rue – Saison des Arts de la rue à Caen

Éclat(s) de rue – Saison des Arts de la rue à Caen - Critique sortie Théâtre Caen

Ville de Caen / Festival

Publié le 7 juin 2021 - N° 290

Du 8 juillet au 28 août 2021, Caen accueille sa 6ème saison des arts de la rue. Du centre jusqu’aux quartiers les plus excentrés, toute la ville se laisse perturber par des propositions très diverses.

« Depuis 2015, il est très compliqué de faire de l’art dans l’espace public. Sous prétexte de sécurité, de prévention des attentats, l’accès à la ville pour les artistes est souvent limité », observe Christophe Couillerot, directeur artistique d’Éclat(s) de rue, saison des arts de la rue de la Ville de Caen. Prévue à l’origine en 2020, reportée cet été du fait de la Covid-19, la 6ème édition de cet événement est pour cette raison consacrée à la reconquête de l’espace urbain. « Ce fil rouge devait être celui de l’année dernière ; il s’impose d’autant plus après la crise sanitaire que nous venons de traverser, qui nous a privés des espaces publics. Nous avons donc renforcé cet axe de notre programmation, qui comprend trois temps forts : une ouverture le 8 juillet, une journée famille le 6 août et un grand rendez-vous final les 27 et 28 août ». Au total, c’est pas moins de 47 compagnies et 75 représentations qui font cet été de Caen une place forte des arts de la rue, dans toute leur diversité. Intimistes ou spectaculaires, fixes ou en déambulation, en rue, sous yourte ou chapiteau… Les Éclat(s) de rue forment une mosaïque urbaine toujours surprenante, sur une durée qui permet la rencontre et la complexité.

Les traversées de Caen

 Pour inaugurer la saison, Le Ballon Vert présente le 8 juillet Murmuration(s), fruit du travail mené depuis mars dernier dans le quartier Pierre Heuzé. Avec Demokratia Melancholia, Éclat(s) de rue nous permet de poursuivre notre approche du travail in situ mené par cette compagnie caennaise, qui interroge ici notre relation avec la démocratie. En famille, le 6 août, enfants en poussettes et parents traversent la ville avec pour guide le personnage éponyme d’Okami et les quatre saisons du cerisier de la Cie Entre chien et loup. Il est ensuite invité au repos, à la sieste, sous le portique des trapézistes de la compagnie No Panication. Proches d’un format festival, les deux jours de clôture offrent un florilège de propositions aux quatre coins de Caen. Sous chapiteau, l’art équestre y est représenté par la compagnie Equinote de Marie Molliens. Avec 30 nuances de noires, une fanfare afro-féministe fait de la rue un espace de fête et de revendication, tandis que Carabosse fait de la nuit un pays de feu et de voyages avec Par les temps qui courent. Nous n’oublierons pas d’aller découvrir les sept compagnies du Off, et les artistes du focus nordique du festival. Avec Éclat(s) de rue, Caen brille de tous ses feux et accueille ceux d’ailleurs.

 Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Éclat(s) de rue – Saison des Arts de la rue à Caen
du Jeudi 8 juillet 2021 au Samedi 28 août 2021


Tel : 02 31 30 41 00. www.caen.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre