La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Agenda

Dies irae

Dies irae - Critique sortie Avignon / 2012

Publié le 10 juillet 2012 - N° 200

Guillaume Cantillon s’empare de Dies irae, court texte prophétique de l’auteur russe Leonid Andreïev, et l’interprète avec force, au sein d’un espace scénique devenu reflet du poème.

« Dies irae est un poème qui m’accompagne depuis plusieurs années (…) avec toujours la même fascination pour cette parole simple et étrange », dit Guillaume Cantillon. Auteur d’envergure, photographe visionnaire et conscience prémonitoire des affres du XXème siècle, Leonid Andreïev est l’auteur d’une œuvre qui emprunte autant au pessimisme lucide de Schopenhauer qu’aux visions fantastiques et à l’exubérance macabre de Poe, qu’il admirait. « Libre chant des jours terribles de la justice et du châtiment », Dies irae déploie la parole de Geronimo Pascagna, assassin, prophète, poète et fou, qui raconte le cataclysme qui s’est abattu sur les murs de sa prison, son errance à travers les ruines, son amour de la liberté, et comment les gendarmes l’ont repris. C’est alors qu’il invoque le diable et prédit un nouveau cataclysme, jour de colère et fin du monde. Par un traitement plastique de l’espace et en utilisant la lumière et le son comme compagnons de jeu, Guillaume Cantillon fait entendre « la beauté, le lyrisme et l’énergie déployée dans l’écriture d’Andreïev ».
 
Catherine Robert


Avignon Off. Théâtre des Halles, Chapelle Sainte-Claire, rue du Roi René. Du 7 au 28 juillet, à 14h ; relâche le 17. Tél. : 04 32 76 24 51.
 
Dies irae / Théâtre des Halles / d’après Leonid Andreïev / mes Guillaume Cantillon
 

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes