La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu

Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu - Critique sortie Avignon / 2011

Publié le 10 juillet 2011

Hervé Dubourjal, Jean-Paul Bordes et Jean-Pierre Andréani reprennent le texte de Maurice Joly dans l’adaptation qu’en cosigna Pierre Tabard avec Fabienne Périneau. Un sommet politique et théâtral !

La force et la ruse pour l’un, le droit et la constitution pour l’autre. Le premier affermissant le despotisme par la manipulation, le second se réjouissant de l’abolition des privilèges et réclamant la séparation des pouvoirs. Le double portrait que fait Maurice Joly de ces deux grands théoriciens politiques que furent Machiavel et Montesquieu relève, sinon de la caricature, au moins d’une lecture un peu hâtive d’œuvres bien plus complexes que ce que la postérité a retenu de leurs auteurs. Mais « si son Machiavel et son Montesquieu expriment des idées souvent éloignées de celles défendues par ces deux célèbres modèles, remarque le metteur en scène Hervé Dubourjal, cette épreuve des masques est une épreuve de vérité. » En effet, Maurice Joly signe avec cette pièce un pamphlet contre Napoléon III, et trouve le moyen, en ressuscitant les morts, de les faire parler en lieu et place des vivants.

Des cœurs autant que des intelligences

Montesquieu est le masque de Joly, qui s’oppose aux gabegies du tyranneau, et « Machiavel, ce sera Napoléon III qui peindra lui-même son abominable crime », confie le dramaturge. Mais en inventant cette improbable situation au bord d’une plage déserte des Enfers, et en créant ce « dialogue politique brillant, au style époustouflant, à la dialectique fine et à l’humour dévastateur » (Hervé Dubourjal), Maurice Joly décrit des cœurs autant que des intelligences, et des personnages plus complexes qu’ils n’en ont d’abord l’air. Reprise souvent depuis sa création, adaptée par l’immense Pierre Tabard, cette pièce est l’occasion pour des comédiens souples, précis et fins, de retrouver ce renard et ce lion qu’ils ont déjà interprétés avec succès il y a quelques saisons.

Catherine Robert


Avignon Off. Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu, de Maurice Joly ; mise en scène d’Hervé Dubourjal avec la complicité de Catherine Sellers (Jean-Paul Bordes / Machiavel et, en alternance, Jean-Pierre Andréani et Hervé Dubourjal / Montesquieu). Du 8 au 31 juillet 2011 à 15h10. Théâtre Buffon, 18 rue Buffon, du 8 au 31 juillet. Tél. : 04 90 27 36 89.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes