La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Contes immoraux – Partie 1 : Maison mère, rencontre avec Phia Ménard

Contes immoraux – Partie 1 : Maison mère, rencontre avec Phia Ménard - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre des Bouffes du Nord
Phia Ménard en Athéna punk © Louise Quignon

de et mes Phia Ménard et Jean-Luc Beaujault

Publié le 22 janvier 2020 - N° 284

Phia Ménard livre le premier conte d’une trilogie née d’une commande de la Documenta 14, quinquennale d’art contemporain de Cassel en 2017, autour de deux thématiques : « Apprendre d’Athènes » et « Pour un parlement des corps ».

« Quand je suis retournée en 2017 à Athènes, ville que je connaissais un peu, deux éléments flagrants ont donné naissance à ces Contes immoraux : d’abord, j’ai vu partout des migrants pris en charge par les Grecs alors que l’Europe était dans des difficultés économiques énormes. Ensuite, j’étais présente quand Jan Fabre, nommé directeur du festival d’Athènes et d’Épidaure, a annoncé qu’il ne programmerait que des artistes flamands. J’ai pensé que si j’étais une artiste grecque, je me serais sentie plus que vexée et découragée. Et que j’aurais fait sauter le Parthénon ! Il faudrait que les Grecs se débarrassent de leur symbole historique pour qu’on comprenne qu’ils ne sont pas que cela.

Un Parthénon en carton

Dans ma performance, je représente Athéna. Je façonne une immense feuille de carton jusqu’à réaliser une maison. Le spectateur comprend qu’il s’agit du Parthénon, un Parthénon en carton. Au moment où je l’ai enfin assemblé, il se met à pleuvoir. Autrement dit, quand on est soulagé que le calvaire de la fabrication prenne fin, la maison de l’Europe subit l’assaut du climat, un assaut que rien ne peut arrêter. L’univers qui se crée à cet endroit-là – qui est aussi l’espace théâtral – donne à voir l’effondrement du monde et montre surtout que la civilisation qui a mis tant de temps à se créer pourrait se détruire si facilement. Les deux parties suivantes ne sont pas plus optimistes mais je laisse toujours une place à la possibilité que l’être humain reste vivant. Avec l’éventualité de gagner en humilité et de retrouver de l’empathie. »

 Propos recueillis par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Contes immoraux - Partie 1 : Maison mère, rencontre avec Phia Ménard
du Lundi 24 février 2020 au Dimanche 1 mars 2020
Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis, bd de La Chapelle, 75010 Paris

du lundi au samedi à 20h30, le dimanche 1er mars à 20h. Tél. : 01 46 07 34 50. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre