La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Britannicus, nouvelle preuve vivante des engagements initiaux d’Olivier Mellor

Britannicus, nouvelle preuve vivante des engagements initiaux d’Olivier Mellor - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de l'Epée de bois
Ludo Leleu - Sur scène, les acteurs Hugues Delamarlière (Néron), Vincent Do Cruzeiro (Britannicus), Marie-Laure Boggio (Agrippine), Caroline Corme (Junie), Rémi Pous (Narcisse), Stephen Szekely (Burrhus), Marie-Laure Desbordes (Albine), François Decayeux (le chœur)

Théâtre de l’Epée de Bois / Texte de Jean Racine / Mise en scène d’Olivier Mellor

Publié le 6 mai 2022 - N° 299

Le metteur en scène Olivier Mellor, à la tête de la Compagnie du Berger, compagnie proche de La Comédie de Picardie et associée au Théâtre de l’Épée de Bois à la Cartoucherie de Vincennes, milite pour un théâtre de troupe, de musique et de textes. Son Britannicus est une nouvelle preuve vivante de ses engagements initiaux.

Rien de plus banal que le désir de rendre un classique à sa contemporanéité pour tenter de le faire entrer en résonnance avec les problématiques de notre temps et lui permettre, ainsi, de rencontrer un nouveau public. Rien de moins facile. Les choix du metteur en scène Olivier Mellor, soutenus par ceux de Julia de Gasquet sur le plan dramaturgique, donnent lieu à cette entente renouvelée et espérée de la tragédie racinienne. Un déplacement du centre d’intérêt classiquement admis est à l’œuvre. Ce Britannicus reste toujours cette tragédie avec laquelle Racine met à jour les mécanismes conduisant à la naissance d’un monstre, en l’occurrence de ce monstre, figure du mal politique, que fut l’empereur Néron. Figure dont les coïncidences avec l’actualité ne sauraient échapper à personne. Mais il expose d’autres ressorts tragiques, dont ceux mis en évidence par la théorie du désir mimétique chère à René Girard. Néron, cet usurpateur, devenu César en devant tout aux crimes de sa mère Agrippine, spoliant son frère, héros éponyme de la pièce, désire, par-dessus tout, ce que Britannicus désire : Junie. Et Junie aime Britannicus. Le sort en est jeté.

Un sincère et total engagement

Le dispositif scénique, tri-frontal, autorisant chacun, à l’occasion d’un bref entracte, à changer de place, est à l’image de la démultiplication des points de vue autour desquels se noue la tragédie, donnant explicitement à voir le génie racinien qui les entremêle. Un portique, évocation des portes du palais impérial, occupe le centre du plateau, par ailleurs dénudé, accessoirisé de façon minimaliste selon les besoins de la scène. Ce dénuement scénique s’oppose à la sophistication des moyens vidéographiques mis en œuvre, ouvrant de nouvelles fenêtres destinées à éclairer les enjeux de la pièce. Cette louable volonté de visibilité trouve peut-être ses limites dans sa volonté elle-même. Mais ne boudons pas notre plaisir auquel participent les musiciens en live, acteurs comme membres du chœur, rythmant avec beaucoup d’à-propos la trame de la pièce. Et les comédiens eux-mêmes, qui portent leurs rôles respectifs avec engagement et sincérité dans le pur respect de la beauté lyrique et des transports poétiques liés à la forme de l’alexandrin.

Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens

 

Britannicus de Racine, mise en scène d’Olivier Mellor
A LIRE AUSSI : Théâtre – Entretien

Britannicus de Racine, mise en scène d’Olivier Mellor

Olivier Mellor et les siens s’emparent de la […]

A propos de l'événement

Britannicus
du jeudi 5 mai 2022 au dimanche 29 mai 2022
Théâtre de l'Epée de bois
Cartoucherie – Route du Champ de Manœuvre, 75 012 Paris

Les jeudis, vendredis, samedis à 21h, les dimanches à 16h30. Tél : 01 48 08 39 74. Durée : 2h25 avec entracte.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre