La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Bartók / Beethoven / Schönberg

Bartók / Beethoven / Schönberg - Critique sortie Danse Paris Opéra de Paris
Crédit : Hermann Sorgeloos Légende : Anne Teresa De Keersmaeker.

Opéra de Paris / Palais Garnier / Anne Teresa De Keersmaeker / Ballet de l’Opéra national de Paris

Publié le 22 septembre 2015 - N° 236

Le Ballet de l’Opéra national de Paris fait entrer à son répertoire trois œuvres d’Anne Teresa De Keersmaeker qui témoignent de son singulier dialogue avec les grandes partitions de la musique classique.

Ce programme parcourt dix ans dans la vie d’Anne Teresa De Keersmaeker de 1986 à 1995. C’est au cours de cette décennie que l’immense chorégraphe flamande a ciselé sa relation avec la composition musicale savante, notamment en travaillant à partir de quatuors pour cordes – et non des moindres – puisqu’il s’agit du Quatuor N° 4 de Bartok, de la Grösse Fugue de Beethoven, et enfin de Verklärte Nacht (La Nuit transfigurée) de Schönberg. Ces trois pièces mettent au jour, chacune à leur manière, la tension entre ordre et chaos, entre romantisme et abstraction, qui donne à ces œuvres une force à nulle autre pareille. L’intensité émotionnelle du récit puise sa source dans la rigueur de son écriture chorégraphique.

Irrésistible énergie des corps

Ainsi De Keersmaeker s’adresse à la structure pour rendre compte de toutes les nuances de la passion, de l’irrésistible énergie des corps, du vertige de la danse. Le Quatuor N° 4 de Bela Bartok met en scène quatre filles juvéniles, aux jupes qui tournent et gros godillots. Jouant sur l’unisson et le contrepoint, leurs corps virevoltent, diffractant leurs singularités dans les dissonances de la musique. Dans la Grosse Fügue, ce sont sept corps masculins qui entrelacent courses effrénées scandées de chutes, sauts spiralés qui vrillent au sol, ponctués par la présence troublante d’une femme. Enfin, Verklärte Nacht, conçue originalement pour un ensemble, a été réécrite pour un duo, renouant ainsi avec l’esprit de cette histoire d’amour romantique. « Sous cet aspect, ma chorégraphie ressemble au ballet narratif classique, ou du moins lui rend hommage », confie la chorégraphe.

 

Agnès Izrine

A propos de l'événement

Bartók / Beethoven / Schönberg
du Vendredi 23 octobre 2015 au Dimanche 8 novembre 2015
Opéra de Paris
Place de l'Opéra, 75009 Paris, France

Les 23, 24, 26, 27, 30, 31 octobre, 2, 3, 5, 6, 7 novembre à 19h30. Le 28 octobre à 20h30, et le 8 novembre à 14h30. Durée du spectacle 1h45. Tél. : 08 92 89 90 90  https://www.operadeparis.fr/billetterie


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse