La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Bach – Kurtág

Bach – Kurtág - Critique sortie Classique / Opéra Paris Cité de la Musique
Le compositeur György Kurtág, invité à dialoguer avec Bach à la Cité de la Musique. © DR

Publié le 6 septembre 2012 - N° 201

Héritier de Bach autant que de Bartok, admirateur de Schumann comme de Boulez, le compositeur György Kurtág est le passeur idéal entre les musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Bien qu’il soit contemporain de la « génération de Darmstadt », celle des Boulez, Maderna ou Stockhausen, marquée par une pensée radicale de la musique nouvelle, György Kurtág n’a jamais épousé l’idée d’une tabula rasa. Au contraire, il est sans doute parmi les compositeurs de la deuxième moitié du xxe siècle celui qui est entré le plus en communion avec les figures du passé, non pas pour les imiter (comme l’ont fait les mouvements néo-tonaux ou néo-romantiques) mais pour rendre de nouveau valide leur modernité, au-delà des clichés d’interprétation. Nombre d’œuvres du compositeur hongrois sont ainsi des hommages – conscients, sincères mais surtout à la hauteur, esthétiquement parlant, de leur modèle. Le modèle absolu, c’est bien sûr Bach : dans cette œuvre ouverte à la transcription et au travail minutieux de l’orchestration, György Kurtág a toujours trouvé de quoi nourrir son inspiration, au point que leurs musiques, malgré les siècles, se mêlent et se confondent. Le cas le plus emblématique est représenté par le duo à quatre mains que le compositeur forme avec son épouse Márta (le 22 septembre) où les transcriptions de Bach s’enchaînent aux pièces des Játékok. Autre passeur de répertoires, Pierre-Laurent Aimard, proche interprète du compositeur hongrois et auteur d’un enregistrement remarqué de L’Art de la fugue (chez DG), propose un programme similaire – mais à deux mains – le 26 septembre. Plutôt tournée vers la musique de chambre, l’œuvre de Kurtág invite aussi parfois à une redécouverte de l’espace orchestral ; Patrick Davin en donne un aperçu le 20 septembre à travers deux cycles pour soprano et ensemble, avec Natalia Zagorinskaya et l’Ensemble intercontemporain.

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Bach – Kurtág
du Mercredi 19 septembre 2012 au Mercredi 26 septembre 2012
Cité de la Musique
221, avenue Jean Jaurès, 75019 Paris.
Du 19 au 26 septembre à 20h. Tél. : 01 44 84 44 84. Places : 18 à 32 €.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra