La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Asia de Mouloud Belaïdi, mis en scène de Gérard Gelas

Asia de Mouloud Belaïdi, mis en scène de Gérard Gelas - Critique sortie Théâtre Avignon Théâtre du Chêne Noir

Publié le 12 mars 2020 - N° 285

Ode à l’amour, cette nouvelle création issue de la fructueuse collaboration entre l’auteur Mouloud Belaïdi et le metteur en scène Gérard Gelas éclaire l’histoire exceptionnelle d’Asia Bibi. Un seule en scène  bouleversant.   

L’auteur, Mouloud Bélaïdi, raconte qu’ « aussi ébloui que terrifié, son cœur a saigné » en écoutant la radio, un matin, quand il entend pour la première fois parler d’Asia Bibi : elle vient d’être libérée après avoir vécu un atroce calvaire, celui d’une condamnation aveugle suivie d’une incarcération inhumaine et terrifiante de plus de huit ans, dont le seul horizon est la mise à mort par pendaison. Jeune femme de nationalité pakistanaise, d’obédience chrétienne dans un pays à majorité musulmane, elle est accusée de blasphème. Le motif qui dénie sa liberté de conscience, puni en ces lieux par la peine de mort, est en soi révoltant et ridicule. Asia Bibi, travaillant dans les champs sous un soleil de plomb, part investie de la mission de ramener de l’eau à celles qui, toutes confessions confondues, avec elle s’éreintent. Au puits, elle étanche sa soif. A son retour, chargée de deux sceaux d’eau, elle est accusée d’avoir souillée la source à laquelle elle s’est abreuvée. Touché par ce destin d’exception, qui incarne « l’histoire de l’intolérance, celle des innocents immolés, celle de l’arrogance du pouvoir des ignorants, celle de l’indicible condition des femmes dans le monde », Mouloud Bélaïdi déclare son désir d’en faire théâtre à son ami et complice artistique de longue date, le metteur en scène Gérard Gelas.

Une incarnation lumineuse de Pauline Dumas

La réponse dramaturgique est à la hauteur de l’émotion initiale qu’elle fait mieux que respecter en exaltant la simple beauté sensible du texte. Le choix du minimalisme scénographique – également signé par Gérard Gelas – correspond à celui de l’évocation réaliste qui requiert la métaphore spectaculaire. Des barreaux de prison referment l’espace du plateau éclairé par des jeux de lumières ciblés et traversé par des partitions musicales installant un contexte sans folklore. Au beau milieu, un tapis. Et rien d’autre. C’est dire la confiance dont est investie la comédienne, Pauline Dumas, pour incarner cette femme d’exception. On sait la propension du metteur en scène à révéler de jeunes talents. Les Molières en 2010 ne s’en firent-ils pas déjà l’expression avec la nomination couronnée de succès d’Alice Bélaïdi pour son rôle dans Confidences à Allah ? Pauline Dumas, dans la peau d’Asia, relève le gant. Totalement investie, lumineuse, d’une poignante douceur contrastant avec la violence extrême d’une situation intolérable, elle parvient à rendre manifeste ce courage que seul donne l’amour face à la bêtise meurtrière.

Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens

 

A propos de l'événement

Asia
du Jeudi 5 mars 2020 au Dimanche 15 mars 2020
Théâtre du Chêne Noir
8 bis, rue Sainte-Catherine, 84 000 Avignon.

Les jeudis à 19h, les vendredis et samedis à 20h, les dimanches à 16h. Tél : 04 90 86 74 87. Reprise cet été en juillet pendant le Festival d’Avignon.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre