La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Ah, que j’aime les militaires !

Ah, que j’aime les militaires ! - Critique sortie Classique / Opéra Paris Musée de l’Armée - Cathédrale Saint-Louis des Invalides
Le violoncelliste François Salque. © Sechet

MUSÉE DE L’ARMÉE / RÉCITAL

Publié le 21 novembre 2017 - N° 260

Dans le cadre du cycle « Confidences et complaintes de Soldats », ce concert donne la parole aux femmes face à la Grande Muette.

Qui mieux et plus ironiquement qu’Offenbach a résumé la fascination qu’exercent parfois les soldats sur les femmes ? « Ah, que j’aime les militaires ! », un de ses airs les plus célèbres, sert de titre à ce récital à travers lequel Isabelle Druet peut incarner tambour battant et avec l’abattage qu’on lui connaît quelques-unes des héroïnes offenbachiennes en lien avec l’Armée (La Grande-Duchesse de Gérolstein et La Vie parisienne). Donizetti n’est pas en reste avec un extrait de La Fille du régiment, ni bien sûr Carmen qui, avant de céder au toréador, s’éprend du soldat Don José. Et parce qu’Offenbach a d’abord été un violoncelliste virtuose, il a mis son instrument à l’honneur dans son grand Concerto militaire, qu’on retrouve ici sous la baguette de François Boulanger et l’archet de François Salque.

 

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Ah, que j’aime les militaires !
du Dimanche 10 décembre 2017 au Dimanche 10 décembre 2017
Musée de l’Armée - Cathédrale Saint-Louis des Invalides
129 Rue de Grenelle, 75007 Paris, France

à 17h. Tél. : 01 44 42 54 66. Places : 5 à 15 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra