La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

A la source de l’Opéra de quat’sous

A la source de l’Opéra de quat’sous - Critique sortie Classique / Opéra Clamart Théâtre Jean Arp
Le metteur en scène Jean Lacornerie.

CLAMART / NOUVELLE PRODUCTION

Publié le 20 novembre 2016 - N° 249

Spécialiste du théâtre musical, Jean Lacornerie fait le choix d’une approche radicale et rigoureuse pour mettre en scène le chef-d’œuvre de 1928 de Kurt Weill et Bertolt Brecht.

« Curieusement on joue toujours en France L’Opéra de quat’sous dans la traduction de Jean Claude Hémery, qui date de 1959 et qui s’appuie sur un texte remanié par Brecht en 1955, plus de 15 ans après la création. On sait combien une traduction est le reflet de l’époque à laquelle elle a été réalisée. Il sera intéressant, je crois, de revenir à l’œuvre de 1928, de la dégager du brechtisme des années cinquante, pour essayer d’en retrouver la juvénilité, l’insolence, et la liberté. J’ai demandé à René Fix de faire une nouvelle traduction, pour faire ressortir tous les niveaux de langues dont Brecht joue dans son texte, du choral luthérien à l’argot berlinois, du langage de la technique financière au pastiche de François Villon » explique Jean Lacornerie. En s’appuyant sur cette nouvelle traduction, en utilisant l’orchestration originale pour jazz band et en faisant appel au théâtre de marionnettes, le metteur en scène Jean Lacornerie souhaite renouer avec l’esprit initial de l’ouvrage de 1928 de Kurt Weill et Bertolt Brecht, qu’il voit comme la matrice-même de tout le théâtre musical du XXe siècle. « Nous nous appuierons sur l’édition critique éditée par la fondation Weill qui a reconstitué le texte original et qui a retrouvé les musiques intercalaires et les chansons utilisées à la création. Certaines avaient été supprimées pour des raisons mystérieuses des premières éditions de la partition. La proportion de textes et de musiques y apparaît singulièrement mieux équilibrée. Les interprètes passeront de l’allemand au français, du chant au texte. La troupe d’origine constituée par Brecht et Weill doit nous guider, qui mélangeait quelques acteurs avec une majorité d’artistes d’opérette et surtout de cabaret » ajoute le metteur en scène. Avec Jean-Robert Lay (direction musicale), Emilie Valantin (marionnettes), Raphaël Cottin (chorégraphie). Et parmi les chanteurs Vincent Heden, Florence Pelly, Jacques Verzier, Pauline Gardel,  Nolwenn Korbell, Amélie Munier, Gilles Bugeaud et Jean Sclavis.

Jean Lukas

A propos de l'événement

A la source de l'Opéra de quat'sous
du Mardi 13 décembre 2016 au Samedi 17 décembre 2016
Théâtre Jean Arp
22 Rue Paul Vaillant Couturier, 92140 Clamart, France

Les 13, 14, 16 et 17 décembre à 20h30, le 15 à 19h30. Tél. 01 41 90 17 00.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra