Danse - Gros Plan

Artdanthé : saison danse du théâtre de Vanves

Légende : Lia Rodrigues, Prororoca – Photographie : Sammi Landweer

Le théâtre de Vanves, scène conventionnée pour la danse, propose pendant deux mois une programmation riche et engagée, qui fait la part belle aux soirées composées, et permet de voir des créations marquantes de ces dernières années autant que des recherches nouvelles.

Artdanthé s’apprête à connaître sa 13e édition. C’est l’occasion d’un regard en arrière : en treize ans, comment la création chorégraphique a-t-elle évolué ? Quelles références nouvelles se sont imposées ? Le programme préparé par José Alfarroba réserve ainsi une place à des pièces relativement anciennes, qui ont marqué les quinze dernières années. La possibilité de retrouver ces pièces, de les interroger avec un nouveau regard – ou, pour les (nombreux) spectateurs qui n’avaient pas eu l’occasion de les voir, de les découvrir enfin – est suffisamment rare pour que l’initiative soit saluée. On pourra ainsi revoir Les Inconsolés d’Alain Buffard (le 27 janvier), qui, en 2005, ramenaient sur la scène l’intime et l’émotion, le temps d’une magistrale réflexion sur le corps et la sexualité ; l’inénarrable Shirtologie de Jérôme Bel (le 26 mars), dans laquelle Frédéric Seguette signait en 1997 une posture d’interprète radicalement nouvelle, dans un « presque rien » plein d’humour, égrenant simplement une suite d’actions ; Ce dont nous sommes faits de Lia Rodrigues (le 7 février), qui fit connaître en France, en 2000, la chorégraphe brésilienne et sa danse conçue comme un moyen d’action politique ; ou encore Jerk, solo pour un marionnettiste créé en 2008 par Gisèle Vienne et Jonathan Capdevielle, sur un texte de Dennis Cooper (le 24 mars). Au-delà de ces pièces « historiques », plusieurs chorégraphes ayant marqué ces années présentent des créations récentes : François Raffinot, Lia Rodrigues, Jérôme Bel, Christophe Haleb, Toméo Vergès, Herman Diephuis…
 
Ouverture à l’international
Artdanthé poursuit également sa politique de soutien à de jeunes compagnies, et nous invite à découvrir des recherches nouvelles, dont la diversité est particulièrement réjouissante. Pour la soirée d’ouverture, Révolution d’Olivier Dubois lance douze danseuses dans une rotation sans fin, à la fois lancinante, carcérale et libératrice (le 21 janvier). Luca Giacomo Schulte interroge les émotions nées de la danse classique avec une danseuse, Ornella Balestra, issue de la compagnie de Maurice Béjart (le 2 février), tandis que Mickaël Phelippeau revisite les danses bretonnes traditionnelles (le 5 mars)… Un accent particulier est mis sur les compagnies des Pays-Bas et du Québec : depuis quatre ans, le théâtre de Vanves travaille en partenariat avec un théâtre de Tilburg (Pays-Bas), de façon à présenter des compagnies néerlandaises en France, et vice-versa. Cette année, c’est la compagnie United-C qui présente son travail (Who-Too, le 17 mars). Du 11 au 14 mars, un Focus Québec (avec les pièces de Martin Bélanger, Danièle Desnoyers, José Navas) préfigure un temps fort québecois d’envergure, programmé pour 2012.
 
Marie Chavanieux


Artdanthé, du 21 janvier au 26 mars 2011, au Théâtre (12 rue Sadi-Carnot) et à la Salle Panopée (11, avenue Jézéquel), 92170 Vanves. Réservations : 01 41 33 92 91, www.artdanthe.fr

A propos de l'événement



A lire aussi sur La Terrasse