La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Soulèvement(s)

Soulèvement(s) - Critique sortie Théâtre Paris La Maison des Métallos
Marcel Bozonnet (au centre), entouré de Valérie Dréville et Richard Dubelski.

Maison des Métallos / de Marcel Bozonnet et Judith Ertel / mes de Marcel Bozonnet, Richard Dubelski et Valérie Dréville

Sur le plateau de la Maison des métallos, Marcel Bozonnet, Richard Dubelski et Valérie Dréville créent – collectivement – Soulèvement(s) : une réflexion kaléidoscopique sur l’impulsion révolutionnaire.

Voilà plusieurs spectacles que vous réalisez à partir d’un processus de mise en scène collective. Qu’est-ce qui vous intéresse dans cette manière de travailler ?

Marcel Bozonnet : Je crois que, finalement, le fait de travailler collectivement procure, dans le rapport au jeu et à la scène, un plaisir inhabituel. D’une certaine façon, c’est comme si on dissolvait la fonction du metteur en scène, comme si le spectacle se muait en forme musicale. Je veux dire par là qu’un quintette ou un trio n’a pas besoin d’un chef d’orchestre. Un petit groupe de musiciens peut se diriger seul. De la même façon, concevoir un spectacle à plusieurs est une manière de se faire travailler les uns les autres, de chercher ensemble la voix de ce que l’on veut créer, sans qu’il y ait d’autorité supérieure. La fluidité et la complicité que cela engendre me plaisent beaucoup.

Quel a été le point de départ de cette création sur l’impulsion révolutionnaire ?

M. B. : C’est la lecture, dans la revue Vacarme, d’un article au sein duquel l’historienne Sophie Wahnich -notamment en analysant la position que Michel Foucault a prise sur la révolution iranienne – revenait sur la notion de soulèvement. Quand j’ai lu cet article, la Tunisie s’était soulevée, ainsi que l’Egypte, et la Syrie était en train de le faire. Réfléchissant à tout cela, je me suis dit que les événements liés à la Révolution française – qui trouvent évidemment un écho dans l’actualité contemporaine dont je viens de parler – me semblaient très loin. J’ai eu envie de les réinterroger.

« Nous avons fait remonter du passé des choses qui nous permettent d’instruire le procès de notre histoire présente. »

Vous avez donc croisé les événements de notre époque à l’histoire de la Révolution française, cela afin de disséquer l’acte révolutionnaire…

M. B. : Absolument. Grâce à Sophie Wahnich, nous avons fait remonter du passé – pour reprendre une expression de Georges Didi-Huberman – des choses qui nous permettent d’instruire le procès de notre histoire présente. Nous nous sommes orientés vers trois événements : l’insurrection de Saint Domingue de 1791, les émeutes du sucre à Paris, en janvier 1792, et la grande manifestation du 20 juin 1792 qui a mené le peuple vers l’Assemblée nationale. Ces trois épisodes de la Révolution française viennent ainsi se télescoper avec certaines journées des Révolutions arabes.

Ce télescopage s’appuie sur un collage de textes, dont certains que vous avez écrits avec Judith Ertel…

M. B. : C’est ça. Des textes de Bossuet, Hugo, Mirabeau, Césaire, Robespierre…, croisés avec des récits inspirés de témoignages de personnes ayant vécu les soulèvements en Tunisie, en Egypte ou en Syrie. Tout cela prend corps à travers une forme chorale, quelque chose de très simple dans l’espace, de très épuré, mais qui essaie de rendre compte d’une dynamique du soulèvement. Il ne s’agit pas pour nous de représenter quoi que ce soit, de convoquer une théâtralité classique, mais de transmettre, de faire voir et ressentir à travers le pouvoir d’évocation de nos voix et de nos corps.

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Soulèvement(s)
du Vendredi 9 octobre 2015 au Dimanche 25 octobre 2015
La Maison des Métallos
94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris, France

Du mardi au vendredi à 20h, le samedi à 19h, le dimanche à 16h.Tél. : 01 47 00 25 20. Durée de la représentation : 1h15. www.maisondesmetallos.org


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre