La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Entretien

Misja Fitzgerald Michel ré-enchante Nick Drake

Misja Fitzgerald Michel ré-enchante Nick Drake - Critique sortie Jazz / Musiques
© Fred Thomas

Publié le 10 avril 2012 - N° 197

L’un des secrets les mieux gardés de l’édition 2012 du festival Dionysien… Sous le titre « Time of no reply » (label No Format), le guitariste français signe en solo (ou presque) un magnifique portrait musical de Nick Drake, le pop-folk song-writer maudit mort en 1974 à l’âge de 26 ans. Misja Fitzgerald Michel a grandi avec les chansons des trois albums gravés par l’anglais entre 1968 et 1972. Dans ce projet musical épuré en forme d’autoportrait sensible, il laisse l’auditeur sans voix, saisi par la confidence. Un moment rare. Avec Olivier Koundouno au violoncelle.

Quand et comment avez-vous découvert Nick Drake?

Misja Fitzgerald Michel : J’ai toujours eu un rapport très proche avec la musique folk anglaise et américaine à travers des gens comme John Fahey, Bernt Jansch ou Joni Mitchell… J’ai donc très tôt été fasciné par la musique de Nick Drake. Son jeu de guitare est extraordinaire, ses mélodies, sa voix et ses compositions aussi. Il a été un musicien très à part à l’époque, pas du tout à sa place dans le milieu de la musique ni dans la société. Ses mélodies, harmonies et paroles sont très mélancoliques, voire déprimantes, mais sa musique reste toujours très sophistiquée, poétique et originale ! Quelle émotion dans sa musique ! Elle me transporte et me fait voyager. On parle plus souvent de la personnalité dépressive de Drake que de sa musique…

Quelle a été votre démarche, votre projet en reprenant ses chansons ? 

M. F. M. : J’ai dès le début essayé d’avoir  une démarche personnelle et surtout de m’approprier sa musique pour finalement m’en détacher le plus possible… Ce n’est pas un hommage à Nick Drake mais plutôt ma vision personnelle de sa musique. Il plane au-dessus de moi mais cela reste moi : j’essaye de transmettre mes émotions, et d’arriver à l’essentiel, en tendant à l’universalité et à la liberté. Je voulais aussi que chaque morceau soit original et différent et que le tout fasse une suite cohérente, avec des surprises. D’où les rencontres…

 « C’était le défi : jouer les mélodies à la guitare acoustique et parvenir à transmettre quelque chose sans chanter ! »

A part dans Pink Moon, la voix est absente de l’album et vous appliquez aux chansons un traitement strictement instrumental. Pourquoi ce choix ?

M. F. M. : Les invités sont intervenus comme des petites touches de peinture pour entourer la guitare qui devait être centrale avec les mélodies de Drake. C’était le défi : jouer les mélodies à la guitare acoustique et parvenir à transmettre quelque chose sans chanter ! Je ne voulais pas un disque de « reprises » avec pleins de chanteurs différents. Je suis très heureux que Meshell Ndegeocello chante « Pink Moon », c’est une musicienne que j’ai toujours admirée. Les rencontres avec Olivier Koundouno, Hugh Coltman et Nicolas Repac, riches et déterminantes, contribuent aussi à l’équilibre du disque.

Quelle est la part de nostalgie, de reconstruction du passé dans un tel projet ?

M. F. M. : Ce projet a mûri et s’est finalisé à des moments difficiles de ma vie professionnelle, personnelle et familiale, où j’ai connu aussi de belles choses comme la naissance de mon  fils Ishann. Tout nourrit ma musique, tout est imbriqué, le passé, le présent… C’est un projet qui a nécessité beaucoup de temps mais qui représente aussi ce que j’ai fait de plus personnel jusqu’à présent. Je voulais quelque chose d’épuré avec un son clair, de l’air et une respiration, qui permettent de ressentir la fragilité du moment.

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec


Jeudi 12 avril à 20h30 à l’Espace 93 de Clichy-sous-Bois (93). Tél. 01 49 22 10 10 (Banlieues Bleues). En 2ème partie : le « Quintet Méditerranéen » de Rabih Abou-Khalil (oud).

A propos de l'événement

Spécial Banlieues Bleues


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques