La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Gros Plan

L’opéra « Les Plutériens » de l’Arfi avec le chœur Spirito de Nicole Corti

L’opéra « Les Plutériens » de l’Arfi avec le chœur Spirito de Nicole Corti - Critique sortie Jazz / Musiques Oullins Théâtre de La Renaissance

FESTIVAL LES NUITS DE FOURVIÈRE 2019 / CREATION OPERA / JAZZ

Publié le 28 mai 2019 - N° 277

Décrit comme un « opéra poème d’anticipation », « Les Plutériens » est la nouvelle création de l’ARFI, le fameux collectif de musiciens lyonnais. Un opéra volant non identifié.

SI l’ARFI s’est essayé à beaucoup d’expériences musicales, le collectif lyonnais n’avait pas encore abordé le genre de l’opéra. Pourquoi ces libertaires du jazz, qui sont allés chercher dans l’improvisation et l’invention d’un « foklore imaginaire » de nouvelles façons d’envisager la musique, se seraient-ils intéressés à ce genre institutionnel, souvent compassé, si profondément ancré dans la culture occidentale ? A l’encontre des réticences, leur envie de récit, toutefois, a été la plus forte, et l’opéra, pour ces adeptes du théâtre musical et des ciné-concerts, est apparu comme un format particulièrement adapté pour raconter une histoire. Leur désir de collaborer avec le chœur de chambre Spirito dirigé par Nicole Corti, dont le répertoire va de Bach jusqu’aux compositeurs d’aujourd’hui, a également joué en faveur de ce format que l’ARFI promet, néanmoins, de « transposer, transporter, triturer ». Il faut dire que la thématique s’y prête.

Poésie intersidérale

Le livret a été confié à Charles Pennequin, écrivain, poète, qui est également un improvisateur de textes, auteur de lectures-performances avec des musiciens. Il imagine un groupe de Terriens — les Plutériens — quittant leur planète à bord d’une fusée, sans espoir de retour, partant pour une aventure cosmique avec l’espoir d’en sortir changés. Leur véhicule spatial a la particularité de carburer à la pensée, au texte, à la poésie, alimenté par l’inspiration d’un passager-clé, Vélimir. A la tête de cette expédition interplanétaire, une femme, Thérémine, se distingue par ses compétences. Entre les deux protagonistes se développent bientôt d’autres liens, amoureux et charnels, dont est témoin un troisième personnage, Cantos, ordinateur quantique qui se sent à l’étroit dans son statut de machine et décide, en cours de route, « de s’essayer lui aussi à être un vrai humain ». On imagine que tout cela ne sera pas sans incidence sur leur trajectoire… Qualifié par l’auteur d’« envolée lyrique mais aussi de réflexion sur la vie actuelle », mis en scène par Guillaume Bailliart, cet opéra de science-fiction fait jouer tous les ressorts de la langue poétique, tandis que la Marmite infernale, le grand orchestre de l’ARFI, glisse sans mal d’une planète musicale à une autre. Un vrai trip sidéral.

Vincent Bessières

A propos de l'événement

L’opéra « Les Plutériens » de l’Arfi avec le chœur Spirito de Nicole Corti
du Jeudi 13 juin 2019 au Samedi 15 juin 2019
Théâtre de La Renaissance
7 rue Orsel, 69600 Oullins

Les 13 et 14 juin à 20h, le 15 à 19h. Tél. 04 72 39 74 91.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques